Manuel Berland, PDG de Fill-Up Media

Manuel Berland PDG de Fill-Up Media

Des spots publicitaires ciblant les automobilistes à un moment où ils sont disponibles et attentifs
Manuel Berland, PDG de Fill-Up Media

Boursier.com : Quelle est l'activité et le modèle économique de Fill up Média qui s'introduit en Bourse ?

M.B. : Fill Up Média commercialise et diffuse des spots publicitaires vidéos sonores via des écrans digitaux installés sur des distributeurs de carburant dans 630 stations-services aujourd'hui. Ces spots ciblent les automobilistes à un moment où ils sont disponibles et attentifs, avec une moyenne de 4 à 5 minutes de temps disponible lors du plein de carburant. Nous signons des partenariats de 6 ans, garantissant l'exclusivité vis-à-vis d'autres médias. Nos partenaires sont des acteurs comme Carrefour ou TotalEnergies. Notre modèle octroie au partenaire 25% de l'espace publicitaire et 75% du temps de parole restant est réservé à Fill Up Média qui vend ensuite ces espaces à des annonceurs locaux, régionaux ou nationaux. Fill Up Media reverse une redevance à ses partenaires, stations-service et GMS.

Boursier.com : En termes de développement, quels sont vos objectifs ?

M.B. : Notre objectif consiste à quasiment doubler le nombre de stations-services équipées à horizon 2025, en passant de 630 à 1180. Cela passe par l'extension des partenariats existants avec Total Energies, Carrefour et les grands réseaux GMS. En France, nous avons identifié 2000 stations cibles soit un potentiel de marché de 60 ME. Au-delà de 2025, on dénombre 1250 stations-services complémentaires à conquérir. Nous ne vendons pas du rêve en annonçant ces ambitions : elles reposent sur notre savoir-faire éprouvé et nos partenariats. L'international constitue aussi un axe de développement fort pour nous : nous enregistrons une première expansion en Allemagne et au Benelux via TotalEnergies. Nous estimons le potentiel à 180 ME dans 4 pays : Allemagne, Belgique, Pays-Bas et Espagne.

Boursier.com : Quelle traduction financière?

M.B. : Nous passerons de 6,8 ME de chiffre d'affaires en 2021 à 26 ME en 2025, avec une croissance moyenne annuelle de 40%. La marge d'EBITDA retraitée, de 16,5% en 2021 devrait être supérieure à 35% en 2025.

Boursier.com : La fin annoncée des véhicules thermiques, à long terme, ne signe t-elle pas la disparition de votre marché?

M.B. : D'après les annonces officielles, 2035 correspond à la fin de la commercialisation des véhicules neufs thermiques, mais on sera alors encore loin de la fin du thermique. Pour autant, nous réfléchissons déjà à notre positionnement sur les stations de recharges électriques et hydrogène. Pour l'électrique, avec un temps de recharge long, nous comptons accompagner la transformation des stations-services de demain avec un panneau plus grand permettant de toucher une audience plus large.

Boursier.com : Dépendrez-vous du marché publicitaire?

M.B. : Nos équipes commerciales en régions s'adressent à de petits acteurs, petits artisans ou commerçants notamment, mais aussi restaurateurs, garagistes, agents immobiliers, etc... Des acteurs auxquels aucune régie ne parle. Nous leur fournissons une solution complète avec la conception et la réalisation du spot publicitaire. Ce maillage commercial du terrain nous a permis de bien résister durant la crise de 2020, avec un chiffre d'affaires étale sur l'année, malgré un arrêt d'activité de 4 mois. En outre, des annonceurs nationaux de 1er plan, comme Orange, Ford, la Matmut, Peugeot,... représentent 30% de notre chiffre d'affaires. Ils sont sensibles à notre capacité d'innovation et à notre offre sur-mesure avec un ciblage géolocalisé et flexible.

©2022

Actualités Fill Up Media

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités