Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/10/2020 à 17h35

Le Tanneur +7,94% 2,720€

  • ALTAN - FR0000075673
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
M. Hervé Descottes, Pdg de Le Tanneur

M. Hervé Descottes Pdg de Le Tanneur

nous visons 7% de marge opérationnelle dès 2007
M. Hervé Descottes, Pdg de Le Tanneur

Boursier.com : Que représente la marque Le Tanneur ?

H.D. : Il s'agit de la plus ancienne marque française purement focalisée sur maroquinerie. C'est une marque discrète et sans doute pas assez distinctive. Les articles griffés Le Tanneur sont fonctionnels et pratiques. Sur ce créneau du haut de gamme de la grande consommation, nos concurrents sont Longchamp, Lamarthe ou Lancel.

Boursier.com : Ce marché est il en croissance ?

H.D. : Ce marché dispose d'un bel avenir... Il est en croissance dans le sillage de celui du luxe mais sur un rythme moins rapide. La clientèle de Le Tanneur est plutôt mature et les clients français assurent encore 80% des débouchés. L'enjeu est donc de développer la notoriété à l'étranger afin d'accélérer le développement.
Boursier.com : Vous détenez également la marque Soco...

H.D. : Cette marque vise une clientèle plus jeune. C'est un univers différent, plus mode et colorée, de la fantaisie avec un peu d'ethnique. Le chiffre d'affaires ne représente néanmoins que le quart de celui du Tanneur.
Boursier.com : Quels sont les enjeux pour développer la marque Le Tanneur ?

H.D. : Cette marque dispose d'un vrai grand potentiel. La production va bientôt être entièrement sous traitée, ce qui va permettre de réduire les coûts tout en améliorant la qualité. La Chine va représenter 45% de nos débouchés, la solde proviendra de l'Inde et du Maroc... Nous allons mettre l'accent sur le marketing, la publicité et le développement commercial.
Boursier.com : Comment cette marque est elle distribuée ?

H.D. : En plus du réseau de détaillants et de grands magasins, nous allons développer la franchise et les boutiques en propres qui sont actuellement au nombre d'une quinzaine.
Boursier.com : Votre société réalise une part importante de son activité en sous-traitance...

H.D. : Effectivement, la sous-traitance pour de grandes marques françaises assure la moitié de nos ventes. Dans le haut de gamme, le prestige du "Made in France" est encore très fort et cette spécialité affiche une bonne rentabilité. A terme, nos marques Le Tanneur et Soco devraient voir leur contribution augmenter pour représenter les 2/ 3 des ventes.
Boursier.com : Comment expliquez vous la baisse de votre chiffre d'affaires sur le début d'année ?

H.D. : Sur 2005 et sur le début 2006, nous avons subi un certain nombre de désagréments avec des problèmes de livraisons ou de sous-traitance, des difficultés au Japon ainsi que des ventes de Noël décevantes... Toutefois, les performances de nos boutiques en propre sont bien orientées.
Boursier.com : Que visez vous sur l'ensemble de l'exercice 2006 ?

H.D. : 2006 sera une année de transition avec des restructurations en vue d'abaisser le point mort. Néanmoins, nous visons 7% de marge opérationnelle dès 2007 avec le développement de nos marques et l'effet de levier sur les marges.

©2006-2020,