Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/10/2020 à 17h28

Boostheat -15,35% 1,820€

Luc Jacquet, DG de Boostheat

Luc Jacquet DG de Boostheat

Les commandes fin 2019 largement au-dessus des attentes
Luc Jacquet, DG de Boostheat

Boursier.com : A quels niveaux de prises de commandes et de ventes avez-vous finalement terminé 2019 ?

L.J. : Boostheat a enregistré 381 commandes au 31 décembre 2019, contre 200 au 5 décembre et 131 le 25 septembre peu avant le lancement de l'introduction en Bourse. Nous avons reçu 302 commandes de France, 29 d'Allemagne et 50 de Suisse. Au total, nous sommes 1,9 fois au-dessus de l'objectif donné à l'IPO qui était de 200 en fin d'année 2019.

Boursier.com : Qui a passé commande ?

L.J. : Sur le marché français, plus de la moitié des 302 commandes émanent de particuliers en direct, plus d'un tiers de particuliers via un revendeur et un peu moins de 10% à des professionnels. En Suisse, Holdigaz, notre partenaire et actionnaire, a commandé 50 chaudières et en Allemagne, les commandes proviennent principalement de professionnels.

Boursier.com : La perte nette de plus de 18 ME apparaît lourde...

L.J. : Nous avons enregistré 4,8 ME de coûts exceptionnels qui ne réapparaîtront pas en 2020, dont 3,6 ME de remboursement anticipé d'obligations réinvesties immédiatement à l'IPO, 0,6 ME de variation de juste valeur de BSA et 0,6 ME de frais d'introduction en Bourse. Sans cela, la perte nette serait de -13,8 ME, proche de la perte opérationnelle courante -13,5 ME qui est tout à fait conforme à notre plan de marche. Boostheat dispose de 18,3 ME de Trésorerie fin 2019. Nous avons les moyens de nous développer jusqu'en décembre 2020. Au-delà, nous envisageons la mise en place d'un financement bancaire du BFR pour 4 ME et le recours à un financement par la BEI.

Boursier.com : L'objectif d'équilibre pour 2022 est-il toujours d'actualité ?

L.J. : Nous sommes focalisés sur cet objectif. En 2020, nous n'augmenterons pas les OPEX fixes et 2021 sera l'année de l'accélération commerciale en vue de respecter l'engagement d'équilibre opérationnel courant en 2022. A cette date nous visons environ 4 500 Boostheat.20 commandées par an.

Boursier.com : Comment se déroule le début d'année ?

L.J. : Le rythme de prise de commandes est logiquement plus faible qu'en fin d'année 2019 d'abord pour une raison de saisonnalité liée au chauffage. Mais aussi pour une raison fiscale, les acheteurs assujettis à l'impôt sur le revenu attendent souvent la fin d'année pour défiscaliser. Nous communiquerons les chiffres des prises de commandes lors de la publication des résultats semestriels. Mais le deuxième semestre sera toujours plus important que le premier pour Boostheat.

©2020,