Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/12/2020 à 17h35

Hexaôm (ex-Maisons France Confort) +0,57% 35,100€

  • HEXA - FR0004159473
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Loïc Vandromme, Secrétaire Général de Hexaom

Loïc Vandromme Secrétaire Général de Hexaom

Sauf reconfinement, nous prévoyons le milliard de chiffre d'affaires en 2021
Loïc Vandromme, Secrétaire Général de Hexaom

Boursier.com : Comment expliquez-vous le fort repli des résultats semestriels alors que les ventes ont plutôt bien résisté ?

L.V. : Le repli du résultat au premier semestre est essentiellement dû à la baisse de notre chiffre d'affaires de 5% au premier semestre et aussi aux pertes générées sur la partie Rénovation BtoB : l'arrêt de nos chantiers sur la branche Rénovation BtoB durant près de 2 mois ne nous a en effet pas permis de réaliser nos objectifs initiaux et a donc provoqué un fort décalage sur le résultat. Pour autant, l'activité commerciale est bien orientée. Ainsi l'activité commerciale de Construction de Maisons Individuelles a été portée par un fort engouement à la sortie du confinement qui nous a permis de bien résister et ainsi entamer un rattrapage durant l'été, cela même si les prises de commandes restaient en repli de 10% à fin août. Sur la partie Rénovation B2B, l'activité commerciale ressort en hausse de 26% grâce à un bon premier trimestre et à un fort effet rattrapage en juin. Sans la crise sanitaire, l'activité commerciale aurait été encore plus dynamique.

Boursier.com : Le confinement conduit-il les français à privilégier davantage la maison individuelle ?

L.V. : La Construction de Maisons Individuelles était déjà fortement plébiscitée par les Français mais le confinement a renforcé cette appétence. Nous avons constaté une hausse de près de 50% de la demande entre mai et fin août même si celle-ci est redevenue stable sur septembre. La dernière étude de Se Loger a laissé ressortir que 20% de français envisageaient de quitter leur appartement pour une maison.

Boursier.com : Le durcissement des conditions de crédit est-il une réalité ?

L.V. : C'est malheureusement une réalité : le taux de refus d'emprunt est passé de 4 à 11% en France. De notre côté, nous sommes très vigilants sur l'acceptation des dossiers mais constatons des annulations sur des dossiers de 2019 qui sont devenus difficilement finançables cette année.

Boursier.com : Vous bénéficiez d'un gros matelas de cash, comptez-vous réaliser des acquisitions ?

L.V. : Nous sommes très vigilants sur notre trésorerie, celle-ci nous permet de voir l'avenir sereinement dans la conjoncture actuelle. Nous n'avons pas prévu d'arrêter la croissance externe mais nous serons très vigilants sur la qualité des dossiers. La croissance de l'activité Promotion/Aménagement est aussi consommatrice de cash et notre trésorerie va aussi nous permettre d'en assurer le développement.

Boursier.com : A quel horizon prévoyez-vous un chiffre d'affaire de 1 Milliard d'Euros ?

L.V. : Sauf reconfinement ou environnement sanitaire fortement dégradé, nous prévoyons d'atteindre le milliard de chiffre d'affaires en 2021.

©2020,