Cotation du 02/08/2021 à 17h35

Pixium Vision -0,29% 0,686€

  • ALPIX - FR0011950641
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Lloyd Diamond, Directeur Général de Pixium Vision

Lloyd Diamond Directeur Général de Pixium Vision

Pixium Vision va devenir une holding
Lloyd Diamond, Directeur Général de Pixium Vision

Boursier.com : Vous annoncez un rapprochement avec Second Sight Medical Products. Quel est le marché de cette société?

L.D. : Second Sight proposait initialement un implant nommé Argus II dans la rétinite pigmentaire, implanté chez plus de 300 patients. A ce moment-là de son histoire, la société était alors concurrente de Pixium Vision et de notre produit Iris! Aujourd'hui, la société qui est cotée sur le Nasdaq, a arrêté son dispositif Argus II pour se consacrer à une nouvelle technologie, Orion, qui n'est pas un implant rétinien mais cortical : un dispositif de stimulation corticale qui contourne l'oeil malade et pourrait permettre une nouvelle forme de vision. Second Sight est donc aujourd'hui un leader dans les dispositifs de neuromodulation implantables pour traiter la cécité, mais à travers le glaucome, le diabète, les traumas... En ce sens, Second Sight n'est plus concurrent de Pixium Vision et de Prima visant la DMLA sèche.

Boursier.com : Constituer ce groupe visant plusieurs pathologies aboutissant à la cécité, est-ce aussi une façon d'être plus légitime pour parler aux investisseurs et lever plus d'argent?

L.D. : Il est vrai que la combinaison de Prima et d'Orion permet de viser plus de pathologies entrainant des cécités à travers des technologies complémentaires et donc de motiver plus d'investisseurs à travers un projet plus important. Second Sight a accès à un spectre d'investisseurs aux Etats-Unis plus large que Pixium en France, mais faisait face à une forte concurrence des autres biotechs. La partie levée de fonds de 25 M$ de l'opération sera réalisée sur le Nasdaq.

Boursier.com : Quel est le degré de développement du programme Orion chez Second Sight?

L.D. : Orion en est encore à un stade d'avancement plus précoce que Prima, avec une étude lancée auprès de 6 patients aveugles américains, alors que Prima a débuté l'étude pivotale. Pour autant, la société Second Sight possède un savoir-faire concernant l'accès au Marché développé pour Argus II qui bénéficiait du HDE (Humanitarian Device Exemption) aux Etats-Unis, avec un remboursement de 150.000$ et d'environ 100.000 Euros en Europe.

Boursier.com : Pixium Vision holding détiendra 60% de la nouvelle entité qui regroupera Second Sight et Pixium Vision établissement stable, laquelle n'aura que 40% de la future entité qui elle, abritera le programme Orion...

L.D. : Cela nous convient de ne détenir que 40% car le programme est précoce, porte des risques et nécessitera beaucoup d'investissements. Mais nous disposerons de la priorité sur les droits de commercialisation si le programme va au bout.

Boursier.com : Le fait que Pixium Vision entité française, devienne une société holding signifie-t-il qu'on peut imaginer des prises de participations dans d'autres sociétés relatives à la vision?

L.D. : Tout est possible. Il y aura deux avantages à ce statut : pouvoir effectivement prendre des participations, mais aussi attirer les investisseurs français qui disposeront ainsi d'un véhicule d'investissements bénéficiant des avantages français comme le PEA, mais qui sera investi aux Etats-Unis.

Boursier.com : Où en êtes-vous de l'essai pivot de Prima en Europe commencé en 2020?

L.D. : Nous avons débuté le recrutement des patients et débutons les implantations au premier trimestre. J'espère que nous serons en mesure de garder la bonne cadence de recrutement, malgré la Covid-19... Mais le vaccin pourrait bénéficier à nos patients et dans ce cas, la situation sanitaire ne remettrait pas en cause le bon avancement de l'étude.

©2021

Actualités Pixium Vision

Plus d'actualités