Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/09/2020 à 17h39

Quantum Genomics +0,44% 2,290€

  • ALQGC - FR0011648971
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Lionel Segard, PDG de Quantum Genomics

Lionel Segard PDG de Quantum Genomics

Notre partenaire dispose de 6 mois pour lever l'option de licence dans la santé animale
Lionel Segard, PDG de Quantum Genomics

Boursier.com : Suite à la levée de fonds du mois de février, vous avez débuté, la phase IIa sur le principal médicament en développement, baptisé QGC001, pour le traitement de l'hypertension artérielle, à quel horizon attendez-vous les résultats ?

L.S. : Nous avons recruté les premiers patients en mars et nous pensons que la moitié d'entre eux seront recrutés d'ici la fin d'année. A mi-étude, nous aurons déjà un certain nombre d'éléments, notamment concernant la tolérance, dans la mesure où les premiers patients auront déjà fini l'étude. L'hypertension ne réclame pas autant de critères que d'autres indications comme l'oncologie où l'on surveille la survie à X mois... Au final, nous estimons que l'étude prendra fin à la mi 2016.

Boursier.com : Quelles seront les options à l'issue de cette phase ?

L.S. : Nous visons un partenariat pour la phase IIb, selon les résultats de l'étude. Qui démarrerait en 2017, idéalement.

Boursier.com : Vous avez annoncé des résultats positifs dans l'insuffisance cardiaque chez le chien. Allez-vous conclure un premier partenariat, ce que vous espériez, en attendant les résultats de l'étude...

L.S. : Je rappelle que nous sommes déjà dans le cadre d'un co-développement avec un très gros laboratoire de santé animale, l'un des leaders mondiaux. Les résultats de l'étude étant connus, le laboratoire dispose désormais de 6 mois pour lever l'option de licence et décider ou non de prolonger le partenariat. Nous sommes actuellement en discussions, en prenant en compte une analyse fine des résultats, lesquels sont positifs ce qui nous rend confiants. En outre, forts de ces résultats, nous avons conclu un accord de collaboration de recherche avec l'équipe dirigée par le Pr. Frans Leenen à l'Institut du Coeur de l'Université d'Ottawa et l'équipe dirigée par le Dr. Catherine Llorens-Cortès au sein du Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie situé au Collège de France. Cette collaboration a pour objectif d'évaluer, chez des rats ayant subi un infarctus du myocarde, les effets d'administrations répétées pendant 28 jours du produit sur la fonction cardiaque, le tonus sympathique, les concentrations de biomarqueurs hormonaux d'insuffisance cardiaque, ainsi que sur la survie des animaux.

Boursier.com : Vous espériez aussi lancer une phase II dans l'insuffisance cardiaque avec la même molécule...

L.S. : Le lancement d'une Phase IIa chez l'homme en 2016 est autonome de la levée ou non de l'option de licence dans la santé animale. Quoiqu'il arrive nous conservons les droits pour l'application chez l'homme. Dans la mesure où nous avons levé un peu plus d'argent que prévu, en février dernier, nous sommes capables de financer cette phase seuls. Nous élaborons actuellement le protocole d'étude.

Boursier.com : Quel est votre horizon de trésorerie après la levée de fonds de février ?

L.S. : L'augmentation de capital qui nous a finalement permis de lever un montant brut de 12,9 millions d'euros nous permet d'être particulièrement à l'aise avec l'ensemble des développements que nous souhaitons mettre en oeuvre...

©2015-2020,

Actualités Quantum Genomics

Plus d'actualités