Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/08/2020 à 15h36

Bluelinea +0,39% 5,180€

  • ALBLU - FR0011041011
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Laurent Levasseur, Président du Directoire de Bluelinea

Laurent Levasseur Président du Directoire de Bluelinea

L'équilibre du résultat net en 2017 !
Laurent Levasseur, Président du Directoire de Bluelinea

Boursier.com : Au-delà des résultats 2015 que vous publierez prochainement, qu'indiquez-vous aux investisseurs quant à l'atteinte de la rentabilité?

L.L. : Nous visons l'équilibre du résultat net en 2017. Il doit correspondre à la poursuite d'une forte croissance à deux chiffres dans les années à venir. L'effet de levier est important avec une masse critique d'abonnés. Notre potentiel de croissance demeure considérable avec 15.000 abonnés sur un potentiel "évalué à 2 millions en France. En outre, nous ne sommes plus une start-up et nos efforts de R&D vont être stabilisés et même diminués à 1,5 ME... Dans l'immédiat, nous publierons, effectivement, nos comptes 2015 prochainement et ils ne recèleront d'aucune surprise. Bluelinea a enregistré un recrutement net de 2.470 abonnés sur l'exercice, uniquement par croissance organique.

Boursier.com : Dans l'immédiat, comment se présente l'exercice 2016?

L.L. : Nous entrerons, en 2016, dans une période de croissance maitrisée. Le modèle économique de la société est confirmé, la levée de fonds de 5 ME de l'an passé a permis de structurer la société au deuxième semestre, avec une meilleure organisation des équipes. Nous sommes taillés pour doubler le nombre de nos abonnés sans besoin de recruter. Notre ARPU est stabilisé, autour de 20 Euros hors taxe, avec 65% de notre chiffre d'affaires récurrent.

Boursier.com : Comment faites-vous évoluer votre offre ?

L.L. : Nous faisons le choix d'étendre notre offre en visant désormais 2 génération de séniors, en l'occurrence en adressant aussi celle des néo-retraités aidants, via une offre pour les accompagner dans un moment charnière de leur vie, souvent compliqué et source de tensions. L'offre a fait l'objet d'un partenariat avec Apicil.

Boursier.com : Où en sont vos projets de développement à l'international?

L.L. : Nous comptons mettre un premier pied à l'international, en Allemagne, avec la signature prochaine d'un partenariat. Nous ne souhaitons pas réitérer le modèle de développement qui a été le nôtre en France dans ce pays, car il serait dangereux de mobiliser trop de moyens. Nous visons donc plutôt un transfert d'expertise, pour ne pas supporter le BFR de croissance.

Boursier.com : Pourquoi ne pas avoir mis les investisseurs particuliers à contribution lors de cette augmentation de capital ?

L.L. : Il était sans doute trop tôt pour faire un appel public à l'épargne. Notre potentiel de croissance est tel que nous restons encore un acteur de petite taille. Les petits porteurs représentent toutefois 1/3 de notre capital.

©2016-2020,