»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/07/2018 à 13h52

Biosynex 0,00% 3,390€

  • ALBIO - FR0011005933
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Larry Abensur, PDG de Biosynex

Larry Abensur PDG de Biosynex

Nous allons faire progresser et démocratiser le marché de l'autotest HIV
Larry Abensur, PDG de Biosynex

Boursier.com : Biosynex est enfin autorisé à commercialiser l'autotest HIV, plus de 2 ans après l'injonction de retrait. On vous imagine soulagé...

L.A. : Nous sommes désormais tournés vers la commercialisation, avec l'objectif de prendre de très importantes parts de marché. En 2017, en France, il s'est vendu environ 75 000 autotests en pharmacie et environ 50 000 auprès du milieu associatif. Nous pensons être en mesure de faire progresser ce marché et de le démocratiser. Au-delà, en Europe, le potentiel est de plus de 1 million de tests par an, avec un marché premium : Suisse, Allemagne et Autriche avec un prix de vente élevé. Sur les autres marchés : Grande Bretagne, Espagne et Italie, nous discutons avec des distributeurs.

Boursier.com : Le prix de 10 Euros en France doit-il vous permettre de faire décoller les ventes ?

L.A. : 10 Euros est un prix d'équilibre qui est ressorti des études prenant en compte les populations visées. Nous espérons qu'il aura un effet fort sur la demande, dans la mesure où le test concurrent est commercialisé plus de 20 Euros. Le prix va aider à la démocratisation de l'accès au dépistage pour tous, alors même qu'énormément de personnes ne connaissent pas l'existence de cet autotest HIV et qu'environ une pharmacie sur deux n'en propose pas. Un travail marketing important est à réaliser. Une campagne d'affichage en officine est prévue pour accompagner le lancement du test afin de sensibiliser la population à la notion de dépistage du HIV pour tous.

Boursier.com : Quelle date pour aller au-delà de l'Europe?

L.A. : Biosynex prévoit d'abord de consolider sa position de leader sur le marché des Tests de Diagnostic Rapide en France et de s'implanter fortement en Europe en 2018, puis à l'échelle mondiale l'année suivante en suivant les recommandations de l'OMS en termes de dépistage du HIV qui correspond à un marché en forte croissance de plusieurs centaines de millions de tests annuels. Nous visons l'Amérique du Nord, l'Afrique. Les procédures de pré-qualification sont en cours auprès de l'OMS en vue d'une inscription dans les programmes de dépistages mondiaux.

Boursier.com : Vous publierez votre chiffre d'affaires semestriel le 23 juillet prochain. Sans en dévoiler la teneur, la tendance a t-elle été positive ?

L.A. : Nous devrions afficher une progression du chiffre d'affaires au 30 juin. Au deuxième semestre, Biosynex enregistrera le début des effets de la commercialisation des autotests HIV, avec, nous l'espérons, des commandes à l'export en Europe. 2018 sera une année " pleine " pour Biosynex, sans coût exceptionnel, ni acquisition, comme il y a pu en avoir lors des derniers exercices. Au-delà de 2018, Biosynex affiche sa confiance pour accélérer sa croissance organique dans les années à venir.

Boursier.com : Au-delà de l'autotest HIV, quels autres relais de croissance sont à venir ?

L.A. : Nous allons lancer de nouveaux produits dans les prochains mois : l'autotest d'intolérance au gluten, l'autotest d'immunité Tétanos qui existe en version professionnelle, un lecteur de tests rapides connecté... Nous visons toujours un lancement mondial de l'obstétrique, via un partenariat avec un laboratoire américain. Biosynex est le seul acteur en France à maîtriser la totalité de la chaîne de valeur, de la R&D jusqu'à la distribution.

©2018,

Partenaires de Boursier.com