»
»
»
»
Consultation
Cotation du 11/12/2018 à 10h51

La Française de l'Energie +1,94% 9,480€

  • LFDE - FR0013030152
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Julien Moulin, Président de la Française de l'Énergie

Julien Moulin Président de la Française de l'Énergie

La Française de l'Énergie veut produire 5% de la consommation française en gaz en 2025
Julien Moulin, Président de la Française de l'Énergie

Boursier.com : Quel est l'objet de la levée de fonds de 50 à 66 ME de la Française de l'Energie dans le cadre de son introduction en Bourse sur le compartiment B d'Euronext Paris ?

J.M. : Nous souhaitons financer les dépenses de mise en production des activités de gaz de charbon en Lorraine, l'acquisition de Gazonor dans le Nord-Pas-de-Calais pour 20 ME et la conversion de gaz de mine en électricité... En outre, nous avons aussi pour ambition de nous développer dans les pays voisins : Belgique, Allemagne. Avant le lancement de l'introduction, nous avons conclu un prêt de 60 Millions d'Euros auprès de RGreen Invest, un fonds français spécialisé dans le financement des énergies vertes. Il s'agit d'un prêt en 3 tranches décaissées selon le programme d'investissements. La maturité est de 8 ans après chaque décaissement...

Boursier.com : Quelle est la taille des ressources que vous comptez exploiter ?

J.M. : Les ressources que nous avons identifiées en Lorraine et dans le Nord-Pas-de-Calais représentent 6 fois la consommation annuelle de la France. Nous voulons exploiter le "grisou" pour les besoins locaux via la mise en place de circuits courts afin de diminuer la dépendance énergétique de la France en remplaçant le gaz importé. Le tout sans fracturation et injection chimique et avec une empreinte carbone 10 fois inférieure à celle du gaz importé... Notre objectif est de fournir l'équivalent de 5% de la consommation française en gaz en 2025. En outre, le potentiel est important puisque seulement 29% de la superficie des permis en Lorraine a été étudié pour la certification des ressources réalisée par BEICIP, la filiale de certification de l'Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles (IFP EN).

Boursier.com : Pourquoi de grands acteurs de l'énergie ne se sont pas positionnés sur les zones où vous avez identifié ces réserves ?

J.M. : La plupart considère ces gisements comme trop petits et ont fait le choix stratégique d'investir en priorité dans l'offshore... Total possède de gros projets offshore et n'est revenu sur le gaz de mines en Australie qu'en 2011. Engie, n'a pas une culture d'exploration forte. Edison de son côté se concentre sur des projets conventionnels autour de la Méditerranée...

Boursier.com : La faiblesse des prix du pétrole n'est-elle pas un handicap pour vous aujourd'hui ?

J.M. : Au contraire, nous souhaitons profiter de l'environnement de bas de cycle dans notre secteur pour accélérer les investissements dans un environnement de prix de services de forages faibles et donc très positif pour nous actuellement... En effet, les sociétés de services parapétroliers sont sous pression, c'est une opportunité pour sécuriser des contrats de long terme à des modalités très favorables. Concernant notre production gaz, notre gaz est compétitif dans toutes les configurations de marché. Et une partie de notre production de gaz sera valorisée en électricité verte bénéficiant d'un prix de rachat sécurisés sur 15 ans, ajusté de l'inflation...

Boursier.com : Avant introduction, quelle est la structure actionnariale de la Française de l'Energie ?

J.M. : Notre actionnariat est familial et industriel à ce jour, ce qui différencie des tours de tables en LBO ou en Private Equity... Nos actionnaires s'inscrivent sur le long terme et possèdent une vraie compétence dans le secteur de l'énergie. Plusieurs actionnaires historiques témoignent à nouveau de leur confiance dans le potentiel de croissance du projet et l'équipe de Française de l'Energie en investissant avec l'équipe de direction plus de 9 ME dans cette nouvelle levée de fonds. Tous les capitaux levés seront donc déployés uniquement pour la croissance de notre activité !

©2016-2018,

Actualités La Française de l'Energie

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com