Cotation du 26/11/2021 à 17h35

Hoffmann Green Cement +2,56% 24,000€

Julien Blanchard, Président du Directoire de Hoffmann Green Cement

Julien Blanchard Président du Directoire de Hoffmann Green Cement

Nous réfléchissons déjà en interne à la feuille de route 2030
Julien Blanchard, Président du Directoire de Hoffmann Green Cement

Boursier.com : Etes-vous satisfait du premier semestre? Des nouveaux contrats sont venus alimenter votre carnet de commandes en hausse. Les volumes vendus commencent à progresser...

J.B. : Nous poursuivons notre belle dynamique lancée lors de l'introduction en Bourse. Notre carnet de commandes progresse de 29% au premier semestre, ce qui représente 45.000 tonnes de ciment, soit quasiment une année de production pour Hoffmann! Autre élément positif : nous avons vendu autant de tonnes de ciments au 1er semestre 2021 que lors de toute l'année 2020. Enfin, l'aspect industriel est aussi favorable puisque nous nous inscrivons toujours dans le calendrier de la construction de notre 2ème unité de production, H2, en Vendée. Nous tablons toujours sur une mise en production en novembre 2022. J'ajoute que nous sommes aussi en phase avec le budget que nous avions annoncé, soit 22 ME par site.

Boursier.com : Justement pouvez-vous faire le point sur la construction de H2 lancée il y a 1 an?

J.B. : Tout se déroule bien sur le chantier de construction de cette future usine. Une tour de 70 mètres de haut qui sera une très belle vitrine pour la société car entièrement construite en béton Hoffmann. Nous annonçons aussi la construction de silos de stockage sur le port de La Rochelle pour organiser nos flux logistiques. C'est une formidable ouverture maritime pour Hoffmann, qui permettra d'accélérer le déploiement de nos flux entrants et sortants.

Boursier.com : Où en sont vos réflexions concernant la localisation de H3?

J.B. : Nous comptons annoncer, en fin d'année, la localisation du site. Nous devons prendre une décision définitive très prochainement, deux sites étant encore en lice.

Boursier.com : Vous venez récemment d'annoncer le lancement d'un nouveau ciment. De quoi s'agit-il?

J.B. : Nous annonçons effectivement le lancement d'une 4ème technologie, qui sera la ciment H-Iona avec un bilan carbone inférieur à 150 kg de CO2 par tonne, qui en fait le ciment le plus décarboné d'Europe et accessible à tous : nous le distribuerons en sac à destination du grand public ainsi qu'aux entreprises générales de construction. Il s'agit aussi d'un ciment certifié et marqué 'CE'. Il peut être utilisé sur un grand nombre d'applicatifs, ce qui nous ouvre de nouveaux marchés.

Boursier.com : Du point de vue de la concurrence, toujours pas d'innovations de rupture susceptible de vous menacer?

J.B. : Les cimentiers traditionnels n'ont pas de solution de rupture avec des bilans carbone inférieur à 250 kgs de CO2 par tonnes.

Boursier.com : Vous avez décalé l'objectif de chiffre d'affaires de 120 ME initialement en 2024 pour 2026. Pourquoi? Quid de la marge d'EBITDA de 40%?

J.B. : Il s'agit de l'effet Covid et du retard accumulé lors de l'année dernière. Les contacts commerciaux et les contrats ont été décalés. Nous avons logiquement voulu décaler l'objectif de 120 ME. Nous ne changeons rien pour ce qui est du niveau de l'EBITDA, mais désormais en 2026. Nous visons aussi, à plus court terme, un EBITDA positif à partir de 2022 et un Résultat Opérationnel Courant positif à partir de 2023.

Boursier.com : Etes-vous toujours dans une vision d'autofinancement?

J.B. : Nous visons toujours une perspective d'autofinancement. Nous possédons les fonds nécessaires aux déploiements de H2, H3 et des silos de La Rochelle. Ceci aussi grâce aux 75 ME levés lors de l'IPO, contre les 55 ME souhaités initialement. Nous réfléchissons déjà en interne à la feuille de route 2030.

©2021