Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/08/2016

Saft 0,00% 36,200€

  • SAFT - FR0010208165
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
John Searle, Président du Directoire de Saft

John Searle Président du Directoire de Saft

Le groupe reste solide avec des projets de développement prometteurs
John Searle, Président du Directoire de Saft

Boursier.com : Pouvez-vous commenter les chiffres d'activité du groupe Saft sur le premier trimestre 2009 ?

J.S. : Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2009 s'est établi à 145,6 Millions d'euros, en baisse de 2,9% par rapport au T1 2008. A taux de change constants il ressort en repli de 6,2%. Cette évolution était anticipée dans un contexte économique extrèmement difficile. L'atonie persistante des marchés de l'aviation et des télécommunications au sein de la division IBG a été globalement compensée par la forte croissance des activités militaires de la division SBG

Boursier.com : La branche Specialty Battery Group (SBG) tire son épingle du jeu, en hausse de 12,1% à taux de change constant. Pourquoi ?

J.S. : Le chiffre d'affaires de la division SBG pour le premier trimestre 2009 s'est élevé à 66 ME, soit une progression de 15,7% en données publiées et de 12,1% à taux de change constants. Au cours du trimestre, les activités militaires ont enregistré une croissance forte et diversifiée au niveau des applications, mais aussi géographiquement parlant... On profite ici de contrats de long terme, ajoutés à de nouveaux contrats annoncés récemment. Il faut se souvenir aussi que le premier trimestre 2008 n'avait pas été bon en la matière. Nous pensons que cette demande favorable devrait perdurer sur l'ensemble de l'exercice. Les ventes au marché aérospatial pour les satellites ont aussi continué de progresser. Les civil est en revanche apparu un cran en arrière au premier trimestre 2009, avec une légère baisse des ventes, due à la fois à un recul du marché dans certaines applications et à des déstockages.

Boursier.com : La branche Industrial Battery Group (IBG) a baissé de 14,4% sur la période écoulée. Pouvez-vous détailler cette évolution ?

J.S. : Le chiffre d'affaires de la division IBG pour le premier trimestre 2009 s'est élevé à 64,5 ME, soit une baisse de 11,1% en données publiées et de 14,4% à taux de change constants. Le recul du chiffre d'affaires est essentiellement dû à l'atonie persistante de la demande sur le marché des télécommunications, après, il est vrai, un premier trimestre 2008 très favorable. Je tiens à souligner, en revanche, la bonne tenue du marché des batteries de secours pour les applications industrielles stationnaires qui a poursuivi sa croissance. Le marché ferroviaire est aussi resté favorablement orienté... Nous estimons que ce créneau devrait continuer à être soutenu par les différents plans de relance gouvernementaux ciblant les infrastructures ferroviaires et les investissements en matériel roulant.

Boursier.com : Qu'en est-il de la branche Rechargeable Battery Systems (RBS) ?

J.S. : Nous avons noté ici une forte baisse du chiffre d'affaires de la division RBS, plus importante et soudaine que prévu. Il faut noter que ce repli du CA est le fait pour environ un quart aux ajustements de prix consécutifs à la baisse du coût du nickel au second semestre 2008. Au-delà de cet effet ponctuel, les marchés de l'éclairage de sécurité et de l'électronique ont enregistré une forte baisse de la demande... Celle-ci s'explique en partie par les déstockages effectués par plusieurs gros clients qui ont été perturbés par une demande finale très fébrile. La société a l'intention d'accélérer la mise en oeuvre des réductions de coûts résultant de la fusion des divisions IBG et RBS annoncée en février dernier...

Boursier.com : On parle beaucoup en bourse de débouchés très prometteurs dans les véhicules hybrides. Etes-vous aussi optimiste dans ce domaine ?

J.S. : D'importants financements destinés à promouvoir le développement du marché des véhicules propres aux Etats-Unis vont être mis en place au travers de la loi américaine d'aide à la relance... Ces mesures prendront notamment la forme de crédits d'impôt très conséquents pour l'achat de véhicules hybrides et de financements partiels pour la création d'unités de production de batteries. S'y ajouteront des aides versées par les Etats... Johnson Controls-Saft a annoncé récemment que l'Etat du Michigan allait ainsi lui fournir une aide financière d'un montant total de 148,5 M$. Cette aide est destinée à la construction dans l'Etat du Michigan d'une usine de fabrication d'éléments lithium-ion destinés aux clients nord-américains actuels et futurs, principalement Ford et Azure Dynamics. Cette aide s'ajoute aux aides fédérales susceptibles d'être versées à l'avenir...

Boursier.com : Vous avez annoncé maintenir dans ce contexte vos prévisions de chiffre d'affaires et de marge d'EBITDA pour l'année 2009... Vous ne craignez donc pas trop l'impact de la crise...

J.S. : Nous ne sommes effectivement pas trop inquiets... Nous disposons d'une exposition au niveau mondial qui est large, ainsi qu'une répartition de notre chiffre d'affaires qui nous permet de diversifier les risques. L'aviation va rester difficile cette année, mais le ferroviaire sera soutenu par les aides d'Etats, de même que les véhicules hybrides... La baisse du chiffre d'affaires sur certains marchés et l'impact de la baisse des prix du nickel ayant été intégrés dans nos prévisions 2009, nous confirmons nos anticipations, avec une évolution du chiffre d'affaires allant de - 5 % à 0% à taux de change constants cette année et une marge d'EBITDA d'au moins 18% du chiffre d'affaires.

Boursier.com : Le cours de bourse de Saft est fortement remonté ces derniers mois en bourse. Quel est votre regard sur le titre ?

J.S. : Le titre Saft a effectivement regagné quelque 40% ces derniers mois. Très récemment, des prises de bénéfices logiques ont suivi... Le groupe reste solide avec des projets de développement prometteurs, ce qui explique notre confiance dans l'avenir du groupe.

©2009-2020,

Actualités Saft

Plus d'actualités