Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h38

GeNeuro 0,00% 2,780€

  • GNRO - CH0308403085
  •   SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jesús Martin-Garcia, Co-fondateur GeNeuro

Jesús Martin-Garcia Co-fondateur GeNeuro

Nous regrettons la décision de Servier...
Jesús Martin-Garcia, Co-fondateur GeNeuro

Boursier.com : Le marché a très mal accueilli l'annonce de la reprise des droits de Servier pour GNbAC1 dans la sclérose en plaques. Même si cela relève de leur stratégie propre, cela apparait comme un coup dur pour Geneuro...

J-M.G. : Nous regrettons évidemment la décision stratégique prise par Servier, mais elle n'affecte en rien les très bons résultats que nous avons pu obtenir ensemble, ni le potentiel de notre produit dans la sclérose en plaques. Ce changement de stratégie nous ouvre cependant de nouvelles opportunités. Dès la parution des résultats à 12 mois en mars passé, nous avons été approchés pour discuter des droits US que nous avions conservés. Nous allons maintenant étendre ces discussions à de nouvelles zones géographiques, tout en envisageant une gamme très large de traitements.

Boursier.com : Comptez-vous trouver un nouveau partenaire susceptible de prendre cette option de licence ?

J-M.G. : Nous sommes convaincus de la valeur du GNbAC1 dans la sclérose en plaques (SEP), au vu des excellents résultats obtenus en mars dernier montrant un impact positif et cohérent sur des marqueurs clés de la neuroprotection liés à la progression de la maladie. Le marché de la SEP est aujourd'hui un marché de US$22 milliards par an, avec une concurrence extrêmement forte entre les différentes formes d'immuno-modulation et d'immunosuppression. Or GeNeuro propose une approche complètement originale, en s'attaquant à la neurodégénérescence, et utilisable aussi bien comme monothérapie dans les formes progressives qu'en combinaison dans les formes rémittentes grâce à son très bon profil de sécurité. Des discussions étaient déjà en cours pour les droits US que nous avions gardés. Nous allons maintenant les étendre à d'autres options géographiques, que ce soit en monothérapie ou en combinaison avec des médicaments existants

Boursier.com : Comment allez-vous financer la suite des études cliniques ?

J-M.G. : Toutes les études cliniques en cours pour le GNbAC1 et nos autres programmes précliniques sont entièrement financés. Mais il est clair que pour entrer en Phase III en SEP un partenariat semble être la voie la plus logique.

Boursier.com : Vous écourtez l'étude d'extension ANGEL-MS, financée par Servier. Quelle conséquence... ?

J-M.G. : L'étude ANGEL-MS offrait la possibilité aux 260 patients inclus dans CHANGE-MS de poursuivre leur traitement. Cette étude avait été proposée par Servier, qui la finançait intégralement. La plupart des patients ont maintenant atteint les deux ans de traitement. Suite à la décision de Servier, et n'ayant pas les moyens financiers de la continuer, nous sommes forcés d'écourter et terminer l'étude en bon ordre. Mais cela n'aura aucun impact économique pour GeNeuro, l'étude étant intégralement financée par Servier.

©2018-2021,