Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/04/2021 à 17h35

Guerbet -0,46% 32,600€

Jérôme Estampes, Directeur Administratif et Financier de Guerbet

Jérôme Estampes Directeur Administratif et Financier de Guerbet

Nous anticipons une reprise de la croissance de Guerbet au deuxième trimestre
Jérôme Estampes, Directeur Administratif et Financier de Guerbet

Boursier.com : Guerbet semble avoir démontrer une forte résistance en 2020, en tout cas sa capacité à préserver sa rentabilité opérationnelle...

J.E. : Nos ventes, en repli de 10% à taux de change constant, ont été touchées par la crise sanitaire, qui a provoqué une contraction de notre marché. Deux facteurs ont joué : les périodes de confinement et puis la perte de confiance dans le système de santé d'une petite partie de la population, estimée entre 10 et 15%. Il s'agit de patients qui ont refusé de retourner en milieu hospitalier et n'ont donc pas effectué d'opérations ou de suivis. Guerbet aura toutefois montré sa résilience dans ce contexte-là, en dépassant les 100 ME d'EBITDA et en affichant un taux de marge de 14,1% contre 13,7% l'an passé. Nous nous sommes aussi désendettés de 40 ME. Tout ceci sans faire appel à une quelconque aide publique à travers les différentes pays où nous sommes présents.

Boursier.com : Comment expliquez-vous néanmoins le recul de plus de 50% du résultat net?

J.E. : Deux effets non récurrents sont à souligner : en 2019, Guerbet avait bénéficié d'un effet Devises favorable grâce à des instruments de couverture sur la dette contractée en Dollars. Cette année, nous ne retrouvons pas ce gain et a contrario, nous avons enregistré des effets de change défavorables liés à l'appréciation de l'Euro. A cela s'ajoute aussi une dépréciation d'actifs de 4,4 ME suite à la vente de notre site de Montréal.

Boursier.com : Les dernières mesures gouvernementales en France et les tensions hospitalières sont-elles de nouveau de nature à vous pénaliser?

J.E. : Nous avons anticipé un premier trimestre en repli par rapport à celui de l'an passé. Mais nous attendons une reprise de la croissance au deuxième trimestre, malgré les nouvelles déprogrammations d'opérations et le nouveau confinement. Parce que nous avons appris à gérer cette crise sanitaire et à évoluer avec elle. Une fois les gens vaccinés, la vie "normale" reprendra son cours comme c'est déjà le cas dans certains endroits du monde et la reprise d'activité se matérialisera pleinement aux troisième et quatrième trimestres.

Boursier.com : D'autant que vous avez donné une "guidance" au Marché. De quoi rassurer...

J.E. : Nous avons su nous adapter à la crise, ce qui nous permet d'afficher ces objectifs d'EBITDA 2021 en croissance, avec un taux de marge EBITDA/chiffre d'affaires au moins égal au taux de l'exercice 2020 soit 14,1%. Il faut savoir que 50% des économies que nous avons réalisées en 2020 seront pérennisées, preuve que nous avons profité de la crise pour nous adapter et nous transformer.

Boursier.com : Qu'anticipez-vous concernant la pénétration de votre concurrent générique du Dotarem aux Etats-Unis ?

J.E. : Quatre années après l'arrivée du Clariscan en Europe, nous avons une bonne vision de la stratégie de prises de parts de marché de General Electric. Elle devrait être similaire aux Etats-Unis. En 2020, nous n'avons enregistré aucune baisse de prix liée à l'arrivée du Clariscan aux Etats-Unis, notamment parce que le déploiement du produit a été freiné en raison de la crise. Pour la suite, nous nous attendons à enregistrer le même type de baisse qu'en Europe, entre -15% et -20% étalée sur plusieurs années. Nous y sommes préparés. C'est une des raisons pour laquelle nous avons lancé notre transformation.

Boursier.com : Malgré la baisse du bénéfice, vous choisissez de maintenir le dividende à 0,70 Euro...

J.E. : Notre ambition est de toujours garantir un dividende aux actionnaires. Nous sommes à l'aise, avec notre décision, n'ayant fait appel à aucune aide gouvernementale dans les différents pays où Guerbet est présent.

©2021,