Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h27

CeGeREAL 0,00% 33,800€

  • CGR - FR0010309096
  •   SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jérôme Anselme, DG de Cegereal

Jérôme Anselme DG de Cegereal

Maintenir Cegereal cotée est intéressant pour faire face à toute éventualité...
Jérôme Anselme, DG de Cegereal

Boursier.com : Verser un dividende exceptionnel de 1,9 Euro par titre, en plus du dividende de 2,2 Euros par titre, n'est-ce pas contradictoire avec votre volonté de réaliser des acquisitions ?

J.A. : Nous n'avons pas d'acquisition à vous annoncer dans l'immédiat. Nous avons donc logiquement opté pour une rémunération de nos actionnaires. Si une opportunité d'acquisition devait se présenter à nous, nos actionnaires nous soutiendraient. En effet, Northwood, GIC et Axa ont les mêmes objectifs de croissance pour Cegereal et soutiendraient tout projet de croissance externe créateur de valeur. J'ajoute que notre trésorerie actuelle nous permettrait de réaliser une opération de l'ordre de 50 ME par exemple.

Boursier.com : Avec un flottant de moins de 10%, quel est l'intérêt de maintenir la cotation en Bourse ?

J.A. : Nous souhaiterions un flottant plus important. Il le deviendra lorsque nous atteindrons une taille critique en termes d'actifs. On peut imaginer qu'un patrimoine de plus de 2 MdsE permettrait d'accroître le flottant en attirant de nouveaux investisseurs. Pour le moment, nous sommes ravis d'être présents sur la cote parisienne aujourd'hui : un véhicule coté est particulièrement intéressant pour toute éventualité de croissance externe.

Boursier.com : Votre immeuble Europlaza à La Défense n'est occupé qu'à 74%. Avez-vous bon espoir de commercialiser les parties non louées ?

J.A. : Absolument. Il y a peu de tours de ce standing à La Défense proposant de tels plateaux en étages supérieurs. Nous avons investi dans un programme de rénovation. C'est le grand sujet actuellement : proposer suffisamment de services et d'espaces pour les nouvelles générations de salariés. Nous sommes confiants dans notre capacité à trouver preneurs aux niveaux de loyers que nous visons. Des discussions sont en cours et devraient permettre à Cegereal de commercialiser prochainement les 8 000 mètres carrés d'espaces vacants situés en partie haute de la tour. Nous sommes confiants aussi sur le contexte de La Défense où aucune nouvelle opération n'est attendue avant 2020-2021.

Boursier.com : Quel est votre niveau d'endettement ?

J.A. : Au 31 décembre 2017, le taux d'endettement de Cegereal s'élève à 53.4% contre 52,1% au 31 décembre 2016. Grâce au refinancement effectué en 2016, Cegereal a abaissé le coût moyen de sa dette à 1,4% au 31 décembre 2017. J'ajoute que Cegereal est très faiblement exposée à une hausse des taux sur les prochaines années, la dette étant à taux fixes.

Boursier.com : Y a-t-il une explication particulière au départ de Raphaël Tréguier de la direction de Cegereal en octobre dernier ?

J.A. : Nous nous sommes séparés cordialement, sans modifier les objectifs ou les perspectives de la société. Nous avons pour volonté de créer de la valeur ajoutée avec nos actifs et notamment en commercialisant les espaces vacants. Concernant les acquisitions, notre priorité demeure de trouver des opérations qui ne nous mettent pas en difficulté si les taux devaient augmenter. Nous souhaitons conserver un certain équilibre par rapport aux taux de rendement. Notre stratégie consiste à réaliser du " building picking ".

©2018-2021,