Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/06/2021 à 14h30

Euromedis Groupe -2,31% 16,080€

  • ALEMG - FR0000075343
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jean-Pierre Roturier, Fondateur et ex PDG d'Euromedis

Jean-Pierre Roturier Fondateur et ex PDG d'Euromedis

Des habitudes de protection des personnels soignants et du grand public seront conservées après la crise
Jean-Pierre Roturier, Fondateur et ex PDG d'Euromedis

Boursier.com : Euromedis a délivré une performance remarquable en 2020 avec un chiffre d'affaires de 193 ME et un bénéfice de plus de 22 ME. Au final, les prévisions de la société semblaient bien prudentes...

J-P.R. : C'est un fait, en réalité ce n'est qu'à partir de juin 2020, que nous avons vraiment bénéficié d'importantes augmentations de notre chiffre d'affaires. L'une des causes étant liée aux délais de fabrication et d'acheminement des produits manufacturés, normés. Durant cette période d'incertitudes, notamment la capacité des compagnies maritimes de pouvoir expédier nos conteneurs, et malgré des partenariats forts avec nos sous-traitants, il nous paraissait normal d'être prudents. De plus, la rareté de certains dispositifs et de ce fait l'augmentation constante de leurs prix sur presque l'ensemble de l'exercice ont également eu un effet sur notre chiffre d'affaires.

Boursier.com : Concrètement, pouvez-vous entrer dans le détail des produits qui ont performé durant cet exercice si spécial ?

J-P.R. : Majoritairement ce que nous appelons les E.P.I (équipements de protection individuels) à savoir les gants, les masques, les blouses.... Nos gammes de produits étant très larges nous avons aussi répondu à certaines demandes de gels hydroalcooliques, thermomètres. D'une façon générale, tous les dispositifs majoritairement utilisés durant cette période afin de protéger aussi bien les personnels soignants et les patients. Il nous faut préciser que ces dispositifs médicaux faisaient intégralement partis de nos gammes historiques commercialisées et que pour certains d'entre eux comme les gants d'examen nous avions déjà en France une position de leader. Nous avons aussi beaucoup vendu de thermomètres et de seringues.

Boursier.com : Le début d'année 2021 avec la persistance de la crise sanitaire en France est-il une aubaine pour Euromedis ? Craignez-vous un inévitable atterrissage des ventes une fois la crise terminée ou bien structurellement, demeureront-elles à haut niveau ?

J-P.R. : A ce stade il est difficile de connaitre toutes les répercussions à long terme de cette crise sanitaire qui n'est malheureusement pas terminée. Nous sommes entrés dans une phase de vaccination et de dépistage à grande échelle. Ceci nécessite l'utilisation de nombreux dispositifs de protection pour l'ensemble des acteurs professionnels concernés. De plus si la vaccination devait se répéter chaque année nous verrions inévitablement les ventes de ces dispositifs de protection perdurer. Cette crise sanitaire laissera très certainement des stigmates et nous pensons que certaines habitudes, en matière de protection des personnels soignants et du grand public se poursuivra avec pour effet une augmentation du marché. Des investissements sont actuellement réalisés par nos sous-traitants ce qui devrait permettre de réguler un peu plus le marché d'un point de vue tarifaire. Nous devrions bénéficier également des effets de concentration du marché, inévitable après une telle crise.

Boursier.com : Quelle utilisation envisage la société du cash dégagé en 2020 ? Une distribution aux actionnaires est-elle possible ?

J.-P.R. : Compte tenu de notre capacité financière les opportunités d'investissement peuvent être très nombreuses. Comme par exemple : le développement de nos outils de gestion, l'investissement sur le numérique pour notre activité de distribution. La création de nouveaux sites de prestation afin de compléter notre offre nationale. Et enfin de possibles implantations hors de nos frontières. Nous avons grâce aux dispositions gouvernementales pu profiter d'un PGE pour un montant de 10 ME que nous pensons rembourser sur cinq ans. Cette aide contribuera à notre stratégie d'investissement globale. Dans cet esprit le groupe ne distribuera pas de dividendes pour cet exercice 2020.

Boursier.com : Comment envisagez-vous d'éventuelles croissances externes ? Quel type de cibles serait à privilégier par Euromedis ?

J-P.R. : Depuis déjà quelques années nous essayons de diversifier notre offre afin d'être un acteur incontournable auprès de nos clients. Cette diversification se fait principalement sur des dispositifs plus complexes à destination des blocs opératoires et de ce fait à plus forte valeur ajoutée. Dans le cas de croissance externe il nous paraîtrait de ce fait normal de privilégier des sociétés ayant la capacité d'accentuer notre stratégie. De plus, même si notre division Export progresse chaque année et représente 15% de notre chiffre d'affaires, il reste beaucoup de possibilités pour étendre notre position. Comme nous l'avons fait avec Euromedis Italie où nous avons réalisé sur 2020 un chiffre d'affaire supérieur à 4 ME. D'autres opportunités pourraient se présenter.

©2021,