Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 12h29

Solocal -1,09% 0,100€

Jean-Pierre Rémy, DG de SoLocal Group

Jean-Pierre Rémy DG de SoLocal Group

Le profil des nouveaux actionnaires de SoLocal est pour l'essentiel constitué d'investisseurs de long terme
Jean-Pierre Rémy, DG de SoLocal Group

Boursier.com : Vous validez les perspectives annuelles (NDLR : de 3 à 5% de croissance pour les activités Internet et de 210 à 225 ME pour l'EBITDA récurrent), mais confirmez aussi que le " trou d'air " dans les prises de commandes de fin d'année 2016 va se traduire " sensiblement " dans les chiffres du deuxième et du troisième trimestre, y a-t-il un risque que Solocal sorte des perspectives annuelles ?

J-P.R. : Les perspectives de l'entreprise sont totalement conformes à nos prévisions. Les incertitudes liées à notre restructuration financière ont eu un impact, comme annoncé, sur notre carnet de commandes en octobre et novembre 2016. Ce ralentissement aura une influence attendue lors des résultats des 2ème et 3ème trimestres 2017. Nous avions informé nos actionnaires de cette situation dès l'Assemblée Générale du 15 décembre et avons communiqué en février des perspectives annuelles qui intégraient déjà ce ralentissement conjoncturel. Nous confirmons aujourd'hui ces perspectives annuelles. Notre carnet de commandes de T1 est d'ailleurs au rendez-vous de ces prévisions pour l'année 2017. Nos résultats, présentés ce matin, traduisent d'ailleurs la bonne forme de notre activité avec une croissance de 4% de notre activité Internet, à 163 millions d'euros, qui compense presque entièrement la baisse de nos résultats des annuaires imprimés. Notre transformation digitale est, à présent, achevée et permet de nourrir des ambitions fortes sur nos principaux moteurs de croissance que sont le Marketing Digital, qui progresse de 10%, et le Search Local, qui connaît une croissance de 2%. Le digital représente au premier trimestre 86% de notre activité.

Boursier.com : Comment évolue le nombre de clients dont vous visez une stabilisation ?

J-P.R. : Nos clients sont notre priorité. Tous nos efforts convergent vers leur fidélisation et leur développement. Aujourd'hui, près de 500 000 entreprises, de la TPE/PME en passant par l'artisan jusqu'aux grands réseaux à enseignes, nous font confiance pour leur communication digitale locale. Certes, notre parc clients est, au 1er trimestre 2017, à -6% par rapport au 1er trimestre 2016. Mais en termes d'activités commerciales, ce chiffre progresse à -3%. Cette amélioration vient de la réduction du taux de chute de nos clients : nous avons gagné 2 points. Et du gain de nouveaux clients : notre conquête a gagné 1 point. Ces améliorations se traduiront en amélioration comptable avant fin 2017, et nous visons bien une stabilisation du parc clients en 2018. Stabiliser notre base clients signifie aussi être en capacité de développer, en mode agile, des solutions tactiques qui répondent à leurs besoins. Par exemple, notre filiale PagesJaunes annonce aujourd'hui qu'elle s'engage en exclusivité auprès de ses annonceurs actuels à leur assurer un nombre de contacts pour leurs campagnes publicitaires digitales, en contrepartie du renouvellement de leur souscription à nos solutions de Search Local. Cette promesse inédite est la preuve de la compétitivité des prix des contacts que nous générons et de la puissance de pagesjaunes.fr, véritable levier d'efficacité commerciale pour nos clients.

Boursier.com : Que représente l'effort de renforcement des investissements que vous consacrez aux acquisitions clients ?

J-P.R. : Comme je viens de l'indiquer, nous avons amélioré d'1 point notre acquisition clients. Cette progression vient de la mise en place d'une nouvelle équipe de télévente spécialisée. Nos effectifs sont en place, sont formés et sont productifs. C'est très important pour nous car nous mettons tout en oeuvre pour développer le nombre de clients. Nous avons déjà fait la moitié du chemin : nous sommes parfaitement alignés pour réaliser la seconde partie du travail ! Le renforcement de nos investissements en acquisition clients via la télévente portera ainsi ses fruits progressivement au cours de l'année.

Boursier.com : La restructuration financière étant effective, la répartition du capital de SoLocal présente-elle un profil radicalement différent de celui d'avant restructuration ?

J-P.R. : La répartition du capital rentre aujourd'hui dans une phase de consolidation après la revente des participations des créanciers dès le terme de la restructuration financière. Sur la base des éléments portés à notre connaissance en mars 2016, il apparaît que les actionnaires individuels représentent 25% du capital du Groupe, les actionnaires institutionnels environ 63% et le capital autodétenu et les salariés, environ 2%. Il n'y a plus de créancier important présent au capital et le profil des nouveaux actionnaires est pour l'essentiel constitué d'investisseurs de long terme dont quelques family offices. En effet, à l'occasion de notre augmentation de capital, de nombreux institutionnels, dont les plus significatifs sont Edmond de Rothschild Asset Management, DNCA Finance, Carmignac Gestion, Cogefi Gestion, Eximium, Family Office Amar, River and Mercantile Asset Management, Trusteam Finance et le fonds Nobel - ont pris des participations dans le groupe. Les 10 premiers actionnaires détiennent 1/3 de notre capital. La restructuration financière de SoLocal Group et sa nouvelle organisation actionnariale donnent un cadre nouveau qui permet au Groupe de déployer son plan stratégique, " Conquérir 2020 ", grâce à des capacités d'investissement et d'innovation renforcées.

Boursier.com : Y a-t-il encore des démêlés judiciaires en cours liés à l'Assemblée Générale du 15 décembre dernier ?

J-P.R. : L'ensemble des décisions de justices prononcées depuis le 15 décembre dernier ont toutes été en faveur de SoLocal Group et ont consolidé la démarche de restructuration financière. Ainsi, en mars dernier, la Cour d'Appel de Versailles a confirmé l'ordonnance du Président du Tribunal de Commerce de Nanterre du 13 janvier 2017 ayant débouté M. Benjamin Jayet de sa demande en référé de suspendre, dans l'attente d'une décision au fond, la mise en oeuvre des résolutions adoptées lors de l'AG du 15 décembre 2016 et relatives à l'augmentation de capital et aux émissions de titres prévues par le plan de restructuration financière (ainsi qu'à la réduction de capital préalable). La procédure initiée par M. Benjamin Jayet aux fins d'obtenir une décision au fond d'annulation de certaines décisions prises lors de l'assemblée générale du 15 décembre 2016 est par ailleurs toujours en cours. Nous informerons nos actionnaires, comme nous l'avons fait jusqu'ici, lors de chaque remise de référé.

©2017-2020,