»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/02/2019 à 17h37

Quantum Genomics +0,67% 4,500€

  • ALQGC - FR0011648971
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jean-Philippe Milon, Directeur Général de Quantum Genomics

Jean-Philippe Milon Directeur Général de Quantum Genomics

Notre objectif reste inchangé : nous associer à un grand laboratoire dans les tous prochains mois
Jean-Philippe Milon, Directeur Général de Quantum Genomics

Boursier.com : Rappelez-nous la taille du marché que vous ciblez...

J-P.M. : L'hypertension artérielle touche un adulte sur trois et les complications qu'elle engendre sont sévères puisqu'elle est par exemple à l'origine de 62% des AVC et ressort en 2ème position sur la liste des facteurs diminuant le nombre d'années de vie en bonne santé, après le tabagisme et avant l'alcoolisme. Parmi les personnes hypertendues, il y a 15% à 20% des patients pour qui les traitements sont peu ou pas efficaces et notre candidat médicament à vocation à leur apporter un traitement qui fonctionne. Dans le monde, nous ciblons ainsi un marché de plus de 150 millions de patients et son potentiel se situe entre 2 et 3 milliards de dollars de ventes par an. Il est d'ailleurs important de noter que malgré ce potentiel important, ce marché n'est aujourd'hui pas adressé par la recherche. Un seul autre acteur dans le monde développe un traitement destiné aux hypertendus résistants et son produit n'est pas un nouveau produit c'est un produit qui a déjà été utilisé dans d'autres indication notamment l'hypertension pulmonaire. L'insuffisance cardiaque est quant à elle la 1ère cause d'hospitalisation en France chez l'adulte. 40 millions de personnes dans le monde souffrent d'insuffisance cardiaque et plus de 1 million rien qu'en France. La fréquence de cette maladie a doublé en 10 ans. L'insuffisance cardiaque tue et son pronostic est toujours particulièrement sombre. Il existe différentes familles de traitements qui peuvent être associées selon les patients mais la morbi-mortalité n'en demeure pas moins élevée : la moitié des patients décèdent dans les 3 à 5 années suivant l'apparition des symptômes d'insuffisance cardiaque. La nouvelle classe thérapeutique que développe Quantum Genomics constitue donc un espoir pour des millions de patients dans le monde.

Boursier.com : Où en êtes-vous dans votre processus de recherche ?

J-P.M. : En fin d'année 2018, nous avons franchi une étape cruciale dans la mise au point de notre candidat-médicament en publiant d'excellents résultats d'étude clinique de Phase IIb. Nous avons atteint tous les objectifs de l'étude chez une population de patients à hauts risques cardiovasculaire ce qui nous amènera naturellement à lancer une étude pivot de phase III. Nous venons d'ailleurs de nommer le comité scientifique de pilotage composé d'experts européens et américains reconnus de l'hypertension artérielle résistante afin de construire et mettre en place cette étude. Nous menons actuellement, en étroite collaboration avec ce comité, des discussions avec les autorités américaines et européennes afin d'initier l'étude de phase III au plus tard lors du second semestre 2019. Je précise d'ailleurs que cette étude de phase III est pivotale, c'est-à-dire que si ses résultats sont positifs, cela permettra de déboucher directement dans la phase d'enregistrement du produit auprès des autorités et le candidat-médicament entrera donc en phase de commercialisation. Dans le domaine de l'insuffisance cardiaque, Quantum Genomics lance une étude de phase IIb, dénommée Quorum, pour évaluer l'efficacité et la tolérance du firibastat par rapport au ramipril chez les patients après un infarctus aigu du myocarde (IDM). Cette étude multicentrique, multinationale, randomisée, menée en double aveugle, avec 3 groupes parallèles recrutera 300 patients, inclus dans les 24h après un infarctus aigu du myocarde et traités par angioplastie primaire. Cette étude est résolument ambitieuse et doit constituer une preuve de concept indiscutable dans une pathologie pour laquelle les registres épidémiologiques et les études cliniques mettent en évidence le besoin de nouvelles approches thérapeutiques afin de réduire la morbidité et la mortalité de l'insuffisance cardiaque post-IDM. La sélection des 38 centres prévus a d'ores et déjà été effectuée et le dossier a été déposé aux autorités réglementaires dans les différents pays concernés. Les premiers patients seront inclus au début du second trimestre 2019.

Boursier.com : A combien évaluez-vous vos besoins financiers dans le cadre de la phase III ?

J-P.M. : Nous évaluons le coût global de l'étude aux alentours de 20 ME. Notre situation financière et les lignes de financement déjà acquises nous permettent de réaliser les études programmées pour cette année.

Boursier.com : Etes-vous à la recherche d'un partenaire pour vous épauler dans le cadre de ce programme ?

J-P.M. : C'est effectivement le cas et les excellents résultats de Phase IIb nous positionnent très favorablement pour pouvoir signer un partenariat car il n'y a pas eu d'innovation au cours de 20 dernières années dans l'hypertension artérielle. Nous avions commencé à entamer des discussions avant de présenter nos résultats au mois de novembre dernier et sommes aujourd'hui en contacts avancés avec une dizaine de grands laboratoires qui sont fortement impliqués dans le domaine cardiovasculaire. Notre objectif reste donc inchangé, à savoir nous associer à un grand laboratoire dans les tous prochains mois. J'ajoute que grâce à notre situation financière qui sécurise l'ensemble de nos projets de développement en 2019, nous disposons de toutes les cartes pour signer un partenariat dans les meilleures conditions.

Boursier.com : Si tout se passe bien, à quel horizon devrait démarrer la commercialisation du firibastat ?

J-P.M. : Notre principale responsabilité, en tant qu'entreprise du secteur de la santé, c'est de faire arriver ce produit sur le marché le plus rapidement possible pour sauver la vie de millions de patients. La recherche d'un partenaire doit justement nous permettre de disposer des moyens nécessaires pour une mise sur le marché estimée vers fin 2022.

©2019,

Actualités Quantum Genomics

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com