Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/04/2021 à 17h21

Paulic Meunerie +0,50% 10,150€

  • ALPAU - FR0013479730
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jean Paulic, PDG de Paulic Meunerie

Jean Paulic PDG de Paulic Meunerie

Les projets ne sont pas remis en question, mais décalés dans le temps
Jean Paulic, PDG de Paulic Meunerie

Boursier.com : Comment se déroulent vos ventes de farine de froment et les ventes de farine de sarrasin dans le contexte actuel?

J.P. : Les ventes se déroulent correctement étant donné le contexte. Nous maintenons nos activités chez nos clients, industriels et artisans. La deuxième période de confinement nous pénalise quelque peu, les magasins ayant anticipé et constitué des stocks au préalable. Le fait d'être positionnés sur un produit de base, indispensable, nous permet cependant de particulièrement bien résister dans le contexte que nous connaissons. De plus, les foyers se sont mis ou remis à cuisiner chez eux, ce qui entraîne l'utilisation de farine, que ce soit pour une entrée, un plat ou un dessert.

Boursier.com : Vous avez décalé d'un an l'installation du nouveau réacteur industriel de 3ème génération ainsi que votre objectif de 50 ME de chiffre d'affaires, attendu désormais pour 2024. La faute à la Covid-19?

J.P. : Au même titre que beaucoup d'entreprises, nous devons nous adapter aux conditions économiques actuelles ralenties. Nous préférons décaler nos objectifs, ce qui ne remet pas en cause la recherche et développement sur les sujets qui nous animent et en premier lieu l'alimentation des insectes d'élevage. Nous continuons de travailler ardemment sur la mise en place future de nos projets.

Boursier.com : Le fait de n'installer que 2 réacteurs contre 3 initialement prévu ne réduit-il pas vos ambitions?

J.P. : Nous n'en installerons que 2, mais il s'agit de procédés de 3ème génération avec une capacité de production étendue à 15 Kt, contre 11 Kt pour celui envisagé. Cette évolution nous permet d'avoir un outil s'adaptant plus facilement aux configurations actuelles. Ces deux réacteurs étant suffisants pour servir les volumes du business plan, Paulic Meunerie entend ainsi économiser la construction d'un des 3 réacteurs prévus lors de l'introduction en bourse, soit environ 1,5 ME sur l'enveloppe d'investissement initialement envisagée. Sur le plan technologique, nous avons réussi à réaliser un certain nombre d'avancées. Nous n'avons pas enregistré d'échecs dans nos recherches et avons parfois corrigé notre feuille de route, mais toujours dans le bon sens.

Boursier.com : La mise en service de la nouvelle tour de mélange au cours du 4ème trimestre 2020 est-elle toujours d'actualité?

J.P. : La mise en route est en cours de finalisation!

Boursier.com : Vous avez annoncé la production de blé grâce à un procédé issu de solutions alternatives à base d'algues. Quel est le concept?

J.P. : Nous lançons des sachets 'Merci les algues!" auprès de Super U notamment. Il s'agit d'une association de plusieurs industriels sous la houlette d'Olmix, spécialiste des produits à base d'algues. Des produits sont obtenus pour nourrir les animaux, comme la terre, à travers une production exonérée de chimie, mais à base d'algues. Nous obtenons ainsi des grains de blé sains, dans des processus de productions respectueux de l'environnement. Nous avons créé un sachet de farine dédié à ce produit.

©2020-2021,