Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/10/2020 à 17h35

LNA Santé -0,56% 44,300€

Jean-Paul Siret, PDG du groupe Noble Age

Jean-Paul Siret PDG du groupe Noble Age

Le Noble Age dispose d'une énorme marge de progression dans l'Hexagone
Jean-Paul Siret, PDG du groupe Noble Age

Boursier.com : Au vu des comptes 2015, la transformation du parc semble s'accélérer ?

J-P.S. : Avec un chiffre d'affaires exploitation en hausse de 17,3% et un résultat opérationnel courant à +27,3% sur 2015, la transformation s'opère effectivement sur un rythme soutenu. Le nombre plus important d'établissements en régime de croisière est propice à l'amélioration des résultats de la société. Seul le résultat net peut apparaître comme un peu faible avec une hausse qui se limite à 9,6% sur l'an dernier. Cette situation reflète un surcoût de fiscalité...

Boursier.com : Quelle est la répartition des ventes entre le moyen et le long séjour ?

J-P.S. : Le moyen séjour correspond à de la rééducation. On parle ici d'hospitalisation à domicile ou de soins de suite. Le long séjour est le métier historique du Noble Age, il s'agit de la prise en charge de la dépendance de personnes âgées. Le chiffre d'affaires de l'entreprise est aujourd'hui réalisé à 55% dans le long séjour et, pour le solde, dans le moyen séjour.

Boursier.com : Vous avez lancé un concept visant à réduire le prix de séjour dans un EHPAD, quelles en sont les recettes ?

J-P.S. : Ces nouveaux établissements doivent offrir une réduction de prix de l'ordre de 30% par rapport aux pratiques en vigueur. En province, le prix de journée s'établit ainsi autour de 65 Euros contre 90 Euros chez nos principaux concurrents. Ces établissements sont composés de 125 lits ce qui correspond à une taille optimum. Les investissements sont maîtrisés, la conception architecturale est standardisée, de nombreuses compétences nécessaires sont internalisées en vue de réduire les coûts... Les établissements classiques s'adressent seulement à 15-20% de la population du fait de tarifs élevés. Avec notre nouveau concept, nous visons davantage les personnes ayant une retraite mensuelle de l'ordre de 1.300-1.400 Euros.

Boursier.com : Mais 65 Euros par jour représente un coût mensuel de l'ordre de 2.000 Euros par mois...

J-P.S. : Une personne âgée qui gagne 1.300-1.400 Euros par mois dispose en moyenne d'une épargne de 50.000 Euros sur son compte bancaire. Au Noble Age, nous estimons qu'une personne âgée devient dépendante sur une durée moyenne de 5 ans. Lors de cette période, la personne doit dépenser 750 Euros de plus que ses revenus par mois, ce qui représente près de 10.000 Euros par an. Sur 5 ans, on approche ainsi 50.000 Euros ce qui correspond à l'épargne détenue par la personne. Elle n'est donc pas tenue de vendre sa résidence principale pour régler ses frais de séjour...

Boursier.com : Avez-vous encore une importante marge de progression sur le marché français ?

J-P.S. : Le Noble Age dispose d'une énorme marge de progression dans l'Hexagone. Les secteurs public et associatif représentent encore 80% du nombre d'EHPAD et 75% des établissements de soin de suite. Dans la mesure où les subventions tendent à se réduire, ces deux intervenants ne parviennent pas à faire face aux investissements nécessaires pour moderniser leur parc. Il faut savoir que 75% des établissements du secteur public sont à reconstruire complètement... Le Noble Age est bien placé pour participer à cet effort de remise à niveau d'établissements qui ne correspondent plus aux normes actuelles.

©2016-2020,