Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 08/07/2020 à 17h00

Wallix 0,00% 14,040€

  • ALLIX - FR0010131409
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jean-Noël de Galzain, Président du Directoire de Wallix

Jean-Noël de Galzain Président du Directoire de Wallix

A ce stade, Wallix ne lance aucun avertissement !
Jean-Noël de Galzain, Président du Directoire de Wallix

Boursier.com : Comment Wallix entre dans cette crise ?

J-N. d G. : Nous sommes parfaitement en état de marche. Wallix c'est aujourd'hui 200 personnes, toutes en télétravail, pour des clients réclamant notre aide. Nous avons répondu à nos clients ayant eu besoin d'étoffer leurs passerelles d'accès et parmi eux, hôpitaux, collectivités locales, des services essentiels... Concernant la société, avec 30 ME de Trésorerie, nous entrons dans cette crise avec une certaine sérénité.

Boursier.com : Quelle analyse vous inspire la crise actuelle?

J-N. d G. : Nous vivons une prise de conscience : la transformation numérique est vitale! Cela restera ancré, après la crise. On ne peut plus arrêter le numérique et si l'informatique s'arrête, cela veut dire fin du télétravail, de la maintenance des usines qui fonctionnent encore car essentielles, des services d'urgence, etc... De plus, le risque sur les données est encore plus fort du fait du travail à distance. La configuration actuelle de confinement produit des risques énormes! Tout ceci nous fait penser que de nombreux acteurs pourraient à l'avenir dépenser beaucoup plus largement pour le numérique et logiquement dépenser beaucoup plus largement aussi pour assurer sa fiabilité et sa sécurisation.

Boursier.com : Vous constatiez une dynamique commerciale forte en janvier et février. Est-elle stoppée net en mars à cause de la crise ?

J-N. d G. : Certains clients sont à l'arrêt sur des projets, qui seront inévitablement reportés. Il y aura donc un effet crise chez Wallix. Mais, nous arrivons à pallier cela par le court terme et l'urgence consistant à mettre des dispositifs supplémentaires chez certains de nos clients, qui ont besoin de continuer à travailler. Il est aujourd'hui difficile de prévoir lequel des deux effets l'emportera.

Boursier.com : Concrètement, avec quels acteurs continuez-vous à travailler et quels autres ont cessé toute activité?

J-N. d G. : Pour les secteurs sensibles : la santé, le transport, certaines industries, des banques, les projets continuent pleinement. Concernant d'autres secteurs, souffrant actuellement, comme le "retail", les projets sont arrêtés et décalés. Plus que jamais nous pensons qu'il nous faut être présents, en 2ème ligne face au coronavirus pour permettre la continuité des activités essentielles. La cyber sécurité est décisive dans la période actuelle et Wallix contribue à faire fonctionner le système, en 2ème ligne du front !

Boursier.com : Etes-vous optimiste pour la future sortie de crise?

J-N. d G. : D'ores et déjà nous voulons nous positionner pour la sortie de crise qui réclamera des acteurs de confiance pour porter des solutions de cyber sécurité fiables et duplicables à grande échelle.

Boursier.com : Quasiment toutes les sociétés lancent logiquement des avertissements sur chiffre d'affaires et résultats actuellement. Pas vous?

J-N. d G. : Près de 40% de notre chiffre d'affaires est récurrent. Notre carnet de commandes demeure étoffé. Je viens de l'expliquer, tous les salariés travaillent actuellement et nous avions débuté 2020 sur un trend de croissance très élevé. Nous demeurons donc confiants et ne lançons pas d'avertissement à ce stade. Tout dépendra de la durée de la crise. Cela aura une influence très forte sur la dynamique commerciale de la société. Par ailleurs, l'exercice 2019 a coïncidé avec le pic de nos investissements et logiquement la perte opérationnelle s'avère élevée, mais nous allons la réduire en 2020, grâce à la croissance et une gestion rigoureuse. Nous visons toujours des niveaux de rentabilité conformes à ceux d'un éditeur de logiciels.

Boursier.com : Certains éditeurs en mode SaaS se plaignent de demandes de clients cherchant à décaler les échéances. Etes-vous confrontés à ce type de difficulté?

J-N. d G. : Pas du tout. Au-delà de ce point, nous n'avons pas de problème de cash ou d'encours. Notre problématique est de poursuivre la dynamique commerciale.

Boursier.com : Certains acteurs du secteurs vont sans doute souffrir de la crise et constitueront des opportunités de rachat pour vous...

J-N. d G. : De toute évidence! Nous avons toujours dit vouloir faire de Wallix un pilier de la consolidation européenne dans le secteur et hélas, la période actuelle pourrait faire souffrir de nombreuses société et accélérer le processus. Nous pouvons servir de plateforme de consolidation dans un projet industriel beaucoup plus large.

©2020,