Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 17h11

Wallix -0,76% 15,700€

  • ALLIX - FR0010131409
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jean-Noël de Galzain, Président du Directoire de Wallix

Jean-Noël de Galzain Président du Directoire de Wallix

Les 50 ME de chiffre d'affaires en 2021, évidemment!
Jean-Noël de Galzain, Président du Directoire de Wallix

Boursier.com : La première moitié de 2019 s'est avérée bien plus dynamique que l'an passé pour Wallix...

J-N. d G. : Wallix a effectivement renoué, au premier semestre, avec une croissance plus conforme à ses ambitions : +35%. 211 nouveaux clients ont choisi Wallix sur la période, contre 96 au S1 2018. Nous avons su conserver des positions fortes auprès des opérateurs de taille intermédiaire tout en gagnant des parts de marché sur les grands comptes, particulièrement dans l'aéronautique & la défense. De plus, la part de notre chiffre d'affaires récurrent a progressé de 42% pour atteindre 40% de notre chiffre d'affaires total .

Boursier.com : Pas d'interrogations sur les objectifs de moyen terme ?

J-N. d G. : Les 50 ME de chiffre d'affaires en 2021 sont, bien évidemment, toujours d'actualité !

Boursier.com : La perte semestrielle, à plus de 3,7 ME, n'est pas neutre !

J-N. d G. : Nous avons atteint un maximum pour ce qui est de l'écart entre la progression des dépenses (+48% au premier semestre) et la progression du chiffre d'affaires (+35%). Ce pic d'investissement est désormais derrière nous, avec de nombreux recrutements sur ce semestre notamment à l'international nous permettant ainsi une meilleure répartition de notre chiffre d'affaires entre France(66 %) et export (34%) mais aussi l'ouverture d'un centre de R&D à Rennes. En outre, notre position de Trésorerie de plus de 30 ME nous donne une vraie visibilité et nous permet de faire face aux pertes qui sont les nôtres pour le moment. Notre ambition demeure évidemment d'atteindre l'équilibre d'exploitation dès l'année prochaine et une marge à deux chiffres à la fin du plan.

Boursier.com : Quel est le sens stratégique des deux acquisitions réalisées ?

J-N. d G. : Ces croissances externes sont d'ordre technologique et doivent à la fois nous permettre de vendre plus de licences tout en couvrant un champ de marché plus large. Autrement dit de proposer une gamme de solutions avec une valeur d'usage plus forte afin de répondre aux problématiques cybersécurité de nos clients existants, mais aussi pour en conquérir de nouveaux. Ces nouvelles technos nous permettent ainsi de proposer une offre Bastion la plus complète sur notre marché et surtout de répondre aux évolutions constantes des nouvelles cyber menaces. Ces opérations renforcent aussi nos implantations internationales et particulièrement sur les marchés espagnol et hispanophones

Boursier.com : Vous affichez des ambitions dans l'industrie, mais comptabilisez déjà 300 clients industriels. Quels développements nouveaux ?

J-N. d G. : Nous avons des ambitions fortes dans l'industrie ! Pas seulement pour sécuriser les services informatiques des industriels, mais également pour entrer dans la sécurisation de leur process industriels de production. Les risques cyber sont d'une autre nature que ceux de l'informatique traditionnelle, avec des conséquences graves et spécifiques. Wallix considère que ce secteur de l'Industrie 4.0 est spécifique, avec une opportunité suffisamment importante, pour lui consacrer des ressources. Nous avons 300 clients aujourd'hui mais il existe 5000 ETI en France, 10000 au Royaume-Uni et 13000 en Allemagne et elles ont toutes des enjeux de cybersécurité.

Boursier.com : Le consolidateur pourrait aussi se retrouver proie...

J-N. d G. : Force est de constater que le Marché ne nous valorise qu'à peine un peu plus de 2 fois notre chiffre d'affaires... Loin aussi des niveaux sur lesquels se réalisent des opérations de consolidations dans le secteur ! Et la question se pose : mis à part Wallix, où trouver un " pure player " de la cybersécurité au prix d'une ESN ? Etant donné l'importance du flottant,73%, et notre capitalisation boursière, la question se pose de savoir si WALLIX n'est pas aussi une proie, alors que nous souhaitons faire partie des consolidateurs du marché européen...

©2019-2020,