Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/08/2020 à 15h20

Nextstage +0,61% 82,000€

Jean-David Haas, Directeur Général de NexStage AM

Jean-David Haas Directeur Général de NexStage AM

NextStage est à même d'aider au développement des entreprises de taille moyenne
Jean-David Haas, Directeur Général de NexStage AM

Boursier.com : Comment résoudre la problématique du chômage en France ?

J-D.H. : Une des principales solutions consiste à mettre l'accent sur le développement des entreprises de taille moyenne. Elles représentent en effet 88% des créations d'emploi en Europe. La France compte beaucoup de petites PME. Mais notre pays est à la traîne en ce qui concerne les entreprises de taille moyenne, en gros celles qui réalisent entre 10 et 500 Millions d'Euros de chiffre d'affaires. On compte 4.500 entreprises comptant entre 250 et 5.000 salariés en France contre 12.000 en Allemagne et 10.000 en Italie. Non seulement les entreprises concernées sont moins nombreuses en France mais leur chiffre d'affaires moyen est plus faible. Il s'élève à 46 Millions d'Euros en France contre plus du double en Allemagne...

Boursier.com : Quelle est l'explication de cette faiblesse du tissu économique français ?

J-D.H. : En France, la complexité du droit du travail est un des principaux freins au développement des entreprises de taille moyenne. Il existe des seuils importants, en nombre de salariés notamment, qui nécessitent une structuration coûteuse de l'entreprise concernée. Or, ces sociétés manquent cruellement de fonds propres pour déployer tout leur potentiel. Ce manque reflète la sous allocation structurelle des investisseurs institutionnels français dans le non coté. On estime que seulement 1% de l'épargne gérée par les investisseurs institutionnels français est investie dans les entreprises non cotées.

Boursier.com : L'ISF apparaît également comme une source d'ennui...

J-D.H. : Le paiement de l'ISF force de nombreuses entreprises à verser un dividende aux actionnaires familiaux pour qu'ils soient en mesure de payer cet impôt. L'ISF a ainsi pour conséquence d'amputer la capacité de croissance des sociétés françaises familiales dès lors qu'à la deuxième génération, seul le dirigeant peut sortir du calcul de l'ISF les actions de son entreprise comme outil de travail, alors que les actionnaires familiaux non dirigeants demandent à ce que leur soient versés des dividendes pour avoir les moyens de payer l'impôt.

Boursier.com : Sans comptes les départs liés à cet impôt...

J-D.H. : On estime qu'environ 12.000 contribuables assujettis à l'ISF ont quitté la France ces 20 dernières années, ce qui représente 250 Milliards d'Euros qui sont sortis de notre territoire et qui ne jouent plus de rôle dans l'économie française.

Boursier.com : Que peuvent être les réponses face à cette problématique ?

J-D.H. : Un acteur comme NextStage est à même d'aider au développement des entreprises de taille moyenne. Avec les fonds propres que nous apportons à une société, elle est en mesure de renforcer ses équipes, d'investir, d'exporter... Nous sommes des investisseurs qui accompagnons sur la durée avec aucun horizon de temps spécifique. Le développement et l'accompagnement à long terme de l'entreprise doit primer sur une approche purement financière. C'est ainsi que ces sociétés pourront contribuer à la croissance économique de notre pays et réduire le chômage.

©2017-2020,