Cotation du 21/01/2022 à 17h35

Carbios -3,33% 39,440€

Jean-Claude Lumaret, DG de Carbios

Jean-Claude Lumaret DG de Carbios

Notre technologie permet de recycler tout type de déchet à base de PET
Jean-Claude Lumaret, DG de Carbios

Boursier.com : Carbios compte lever entre 105 et 120 ME avec un prix maximum de 41 Euros par action dans le cadre d'une vaste augmentation de capital en cours. Quelle est la forme de cette augmentation de capital ?

J-C.L. : C'est une augmentation de capital avec un délai de priorité à titre irréductible pour les actionnaires historiques de Carbios, afin de les remercier de leur fidélité. Ce délai dure du 3 au 6 mai et nos actionnaires de référence, L'Oréal et Michelin se sont engagés à souscrire à cette augmentation de capital à hauteur de leur participation au capital. L'opération est aussi ouverte à tous ceux qui ne sont pas encore actionnaires de Carbios, investisseurs professionnels comme particuliers, mais à titre réductible, ce qui signifie que le nombre de titres demandés pourra être réduit en fonction des souscriptions au titre du délai de priorité.

Boursier.com : Rappelez-nous le calendrier concernant l'usine que vous souhaitez financer via cette opération.

J-C.L. : Nous allons démarrer la construction de l'usine en fin d'année prochaine pour des travaux de 24 mois, ce qui nous mène fin 2024 pour sa mise en service et début 2025 pour le début de la production. En outre, nous attendons toujours les premiers revenus des concessions de licences au plus tard au cours du 1er semestre 2023.

Boursier.com : Le PET recyclé vaut-il aussi cher que le PET vierge?

J-C.L. : Aujourd'hui, la demande pour le plastique recyclé par les industriels est considérable parce qu'ils recherchent des solutions capables de les aider à répondre à leurs objectifs de développement durable. A tel point que le PET recyclé vaut plus cher que le PET vierge. Notre technologie répond à ces enjeux puisqu'elle permet de recycler tout type de déchet à base de PET avec les mêmes qualités que le PET vierge. Notre usine de référence commencera à produire en 2025, avec une capacité à terme de 40.000 tonnes d'équivalent PET. Ce chiffre est à comparer aux 70 millions de tonnes fabriquées chaque année à travers le monde et aux 4 millions de tonnes consommées chaque année en Europe... Les prix devraient logiquement demeurer élevés !

Boursier.com : Quel est le rôle de cette unité de production dans votre modèle de développement?

J-C.L. : Notre business model demeure l'octroi de licences et la vente d'enzymes. Nous n'avons pas l'intention de construire d'autres usines que cette unité de référence : tout le processus que nous menons à travers cette unité concourt à mettre à disposition de nos licenciés un "design process" leur permettant de construire leurs propres usines de fabrication de PET recyclé. La vente d'enzymes nécessaire à cette fabrication de PET recyclé constituera pour Carbios une source de revenus récurrents.

Boursier.com : En quoi votre technologie est-elle différenciante?

J-C.L. : Contrairement au potentiel limité des procédés de recyclage thermomécaniques, le procédé enzymatique de Carbios redonne de la valeur aux déchets plastiques en permettant un recyclage à 100 % après usage. C'est une première mondiale. Notre technologie a démontré son efficacité et va changer complètement la façon de produire le plastique à base de PET au cours des 20 prochaines années. Elle ouvre la voie à une véritable transition vers une économie circulaire à faible impact environnemental.

©2021-2022

Actualités Carbios

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités