Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/08/2020 à 17h35

Argan +1,17% 86,400€

  • ARG - FR0010481960
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Jean-Claude Le Lan, Président du Conseil de Surveillance d'Argan

Jean-Claude Le Lan Président du Conseil de Surveillance d'Argan

Notre taux de distribution de 1/3 est un parti pris raisonnable
Jean-Claude Le Lan, Président du Conseil de Surveillance d'Argan

Boursier.com : Vous avez achevé le plan triennal 2013/2015, quels objectifs annoncez-vous désormais et à quel horizon ?

J-C. L.L. : Il faut tout d'abord évoquer le fait que le plan 2015 a été tenu et certains objectifs initiaux dépassés même, comme l'ANR qui atteint 292 ME. En outre, notre résultat net comptable de 50 ME est en progression de 22%. Notre nouveau plan prévoit une baisse de 7 points du ratio dette nette/valeur des actifs, tout en maintenant une forte croissance de l'ANR à 370 ME (+27%) et des revenus locatifs de 72 ME (+7%).

Boursier.com : Votre développement ne sera-t-il pas moins rapide en raison de l'objectif de baisse de la LTV à 60% en 2018?

J-C. L.L. : Nous visons le développement le plus fort possible dans le cadre de notre objectif de diminution de la LTV. Cette diminution sera aussi réalisée avec des arbitrages d'actifs. Autrement dit, pour la faire baisser, nous vendrons certains actifs. Pendant cette période, l'ANR devrait croître de 20,6 Euros à 26 Euros par action. Cette phase de consolidation de notre endettement durera jusqu'en 2018, date à laquelle nous repartirons de l'avant, avec un nouveau cycle de progression de notre patrimoine, à partir donc d'un socle d'endettement moindre.

Boursier.com : Vous affichez des revenus locatifs en hausse de +2%, mais les renégociations de baux ont abouti à des révisions de loyers pour -2,1% en 2015. La tendance va -t-elle perdurer ?

J-C. L.L. : En 2015, nous avons fait de gros efforts pour mettre à niveaux nos loyers et ça s'est traduit par une diminution des loyers qui, sans cela auraient atteint 70 ME. Le positif c'est que nous avons ainsi allongé la durée des baux et ainsi maintenu des locataires qui seraient probablement partis.

Boursier.com : coût moyen de la dette : 3,30 %. Avez-vous la possibilité de faire baisser en parti ce niveau ?

J-C. L.L. : Les 3/4 de la dette sont à taux variables sécurisés à 3%. Or, ces instruments de couverture arrivent à terme progressivement, et notre potentiel de diminution est donc réel. La partie que nous avons à taux fixe (19%) est essentiellement une obligation qui arrive à terme en 2018 et la probabilité de la remplacer par une obligation à taux moindre est forte. Tant que les taux restent bas, nous allons en profiter...

Boursier.com : Le dividende progresse à 0,88 Euro : un effort supplémentaire est-il possible étant donné l'endettement ?

J-C. L.L. : Notre taux de distribution de 1/3 est un parti pris raisonnable : le dividende progresse de 3,5%, avec un rendement de 4,4% pour le titre. Nous nous inscrivons dans une progression constante de 3 à 4% par an. Les 2/3 du bénéfice qui ne sont pas distribués sont incorporés en capitaux propres et font progresser l'ANR et doivent bénéficier au cours de bourse...

©2016-2020,