Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/08/2020 à 14h31

Sword Group -1,20% 32,800€

Jacques Mottard, PDG de Sword

Jacques Mottard PDG de Sword

Le plan 2020 nécessite une croissance organique de 10% chaque année
Jacques Mottard, PDG de Sword

Boursier.com : Vous venez de publier vos comptes annuels, ils sont conformes aux objectifs annoncés...

J.M. : Ils les dépassent même, avec une croissance organique à taux de change constant de + 17,2%, contre +15% visés et un taux de marge d'EBITDA de 15,5 %, pour 15% visés. Pour 2017, Sword Group prévoit une croissance organique, à taux de change constant, de 10% avec une marge d'Ebitda associée de 15%. Le bénéfice net ressort à 13,42 ME.

Boursier.com : Pouvez-vous donner la répartition du chiffre d'affaires annuel de 160 ME ?

J.M. : Les Services ont atteint 113,3 ME, avec une marge d'EBITDA de 9,6% et les Solutions Logicielles 46,9 ME, avec une marge de 29,8%. Dans les Services, la France a représenté 31,5 ME, avec une marge d'EBITDA de 12,9%, la Suisse 24,2 ME avec 10,7% de marge.

Boursier.com : Pouvez-vous rentrer dans le détail du plan 2020, horizon pour lequel vous visez 300 ME de chiffre d'affaires et de 14 à 15% de marge d'EBITDA ?

J.M. : Le plan nécessite une croissance organique de 10% chaque année, avec une répartition à 70-30% entre les services et les logiciels. Dans le détail, nous tablons sur une activité de 40 ME en 2020 pour la zone Benelux, soit une croissance de 16% en moyenne chaque année. Nous visons 60 ME pour la France, soit +12% en moyenne chaque année d'ici 2020. Plus de 45 ME, soit +15% pour la Suisse. 33 ME, soit +15% pour la Grande Bretagne. Le pôle GRC (Gouvernance-Risque-Conformité) est attendu à 22 ME (+17%), Sword Apak à 40 ME (+20%), Sword Intelectual Property à 8 ME (+16%).

Boursier.com : Le volet " acquisitions " fait partie de votre plan 2020...

J.M. : Notre plan 2020 comprend un volet " acquisitions " agrégeant 40 ME de chiffre d'affaires supplémentaires, que nous envisageons sous la forme de petites opérations. Notre Trésorerie atteignait 32 ME et grosso modo, nous sommes en mesure de mobiliser une centaine de millions d'Euros pour des acquisitions. Mais nous constatons que bien souvent, actuellement, les multiples pratiqués lors des opérations sont élevés et il est difficile de se positionner dans ces conditions...

Boursier.com : En termes d'innovation produits que privilégiez-vous ?

J.M. : Nous voulons développer des produits " centres de gravité " pour coordonner l'existant, plutôt que développer des produits nouveaux nécessitant deux ans de R&D et désuets deux ans plus tard... Pour autant nous investissons 20 ME sur ces produits, avec pour maître-mot l'agilité.

©2017-2020,