Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/01/2021 à 10h29

Tikehau +0,82% 24,700€

Henri Marcoux, DGA de Tikehau Capital

Henri Marcoux DGA de Tikehau Capital

Atteindre plus de 27,5 mdsEUR d'actifs sous gestion à fin 2020
Henri Marcoux, DGA de Tikehau Capital

Boursier.com : Comment expliquez-vous les bonnes performances du troisième trimestre ?

H.M. : Le troisième trimestre a été particulièrement dynamique avec 1,5 MdEUR de collecte nette pour l'activité de gestion d'actifs ; soit un montant supérieur à la collecte nette réalisée sur le premier semestre (+1,1 MdEUR). Cela porte la collecte sur les 9 premiers mois à 2,6 MdsEUR. Les encours de notre activité de gestion d'actifs s'élèvent ainsi à 25,9 MdsEUR à fin septembre 2020, représentant une croissance de +16,5% sur douze mois et +7,9% sur le troisième trimestre. Au niveau Groupe, les encours s'élèvent à 27,2 MdsEUR, soit une croissance de +12% sur douze mois et de +6,0% au troisième trimestre. Cette performance sur le troisième trimestre a été portée par la dynamique positive dans le domaine de la dette privée. Nous avons en effet obtenu un mandat de gestion evergreen (à durée de vie illimitée) de 150 MEUR auprès d'un investisseur institutionnel français destiné à être investi principalement dans les stratégies de dette privée développées par le Groupe. Nous avons également collecté des engagements supplémentaires de 55 MEUR pour Novo 2020, dont nous avions obtenu la gestion au cours du premier semestre. Par ailleurs, un premier closing de 220 MEUR est intervenu au mois de juillet 2020 pour notre cinquième génération de direct lending. Nous poursuivons la collecte sur ce fonds et un 2ème closing est attendu au cours du 4ème trimestre, auprès d'investisseurs majoritairement internationaux. Enfin, nous avons lancé notre 6ème CLO qui s'appuie sur notre activité de titrisation de dettes d'entreprises. La montée en puissance des stratégies de private equity et d'actifs réels s'est par ailleurs poursuivie au troisième trimestre. Dans le private equity, la collecte a été particulièrement dynamique et s'est élevée à 700 MEUR sur le trimestre, portée principalement par le premier closing du fonds destiné à soutenir la filière aéronautique géré par Ace Management (Ace Aéro Partenaires) pour un montant de 630 MEUR. La commercialisation de ce fonds se poursuit activement. S'agissant de l'activité d'actifs réels, il est important de noter que nous avons finalisé l'acquisition de Star America, société de gestion indépendante américaine active dans le secteur du développement et de la gestion de projets d'infrastructures de taille moyenne en Amérique du Nord. Cette intégration a engendré des effets de périmètre sur les encours de l'activité à hauteur de +540 MEUR. La collecte a, quant à elle, été portée par Sofidy ainsi que les engagements pris par le bilan du Groupe dans la 2ème génération de fonds de Star America après son intégration. Nous sommes présents sur plusieurs classes d'actifs complémentaires, ce qui permet de mutualiser les risques, mais aussi de diversifier et d'accroître les sources de revenus. Preuve en est : le ratio combinant nos revenus sur les actifs sous gestion de la société ressort à 94 points de base contre 71 points de base il y a cinq ans.

Boursier.com : Quel est l'impact de la crise sanitaire sur vos activités ?

H.M. : Tout d'abord, il convient de mettre en avant que dans un contexte aussi perturbé, nous avons réussi à maintenir un lien étroit avec nos clients. Nous avons beaucoup échangé avec eux et démontré que nous étions en mesure de réponse à leurs exigences. Depuis le début de la crise, nous avons joué un rôle essentiel auprès des sociétés dans lesquelles nous avons investis au travers de nos différents fonds. Nous avons maintenu un dialogue efficace et continu et les avons accompagnés à différents niveaux, par exemple dans l'obtention de PGE. L'enjeu clé pendant cette période a été (et cela est toujours le cas aujourd'hui) de préserver la liquidité de ces sociétés dans ce contexte incertain. Il est important de noter que nous sommes sous-exposés aux secteurs qui ont le plus souffert pendant la pandémie (tourisme, transports, distribution spécialisée). Ainsi, la période s'est avérée plutôt positive pour les résultats de nos fonds. Nous comptons maintenir un niveau élevé de discipline et de sélectivité dans le déploiement de nos encours sur nos différentes stratégies, c'est la clé pour générer de la performance et pour convaincre les investisseurs. Nos équipes d'investissement expérimentées, nos capacités d'origination locales à travers nos 11 bureaux et nos capacités de structuration nous permettent de rester agiles et flexibles pour saisir les opportunités d'investissement.

Boursier.com : Quelles sont vos prévisions annuelles ?

H.M. : Notre objectif est d'atteindre plus de 27,5 mdsEUR d'actifs sous gestion à fin 2020. Cet objectif peut paraître prudent au regard de notre performance à fin septembre, mais il s'agit d'un plancher. Cette prudence est aussi guidée par l'incertitude qui prévaut. Si l'on regarde à moyen-terme, nous confirmons nos objectifs à horizon 2022 compte tenu de la demande soutenue provenant des investisseurs institutionnels et particuliers pour les actifs que nous gérons. Nous prévoyons ainsi d'atteindre plus de 35 mdsEUR d'actifs sous gestion et plus de 100 mEUR de résultat opérationnel pour notre activité de gestion d'actifs en 2022.

Boursier.com : Pouvez-vous préciser vos futurs relais de croissance ?

H.M. : Les segments de marché sur lesquels nous sommes positionnés bénéficient de tendances structurellement porteuses qui restent inchangées et qui confirment l'appétit et l'intérêt des clients pour les stratégies développées par le Groupe. Nous allons poursuivre la commercialisation de nos fonds en cours de levée et sommes mobilisés pour lancer les futures générations de nos fonds " flagship " et également lancer de nouvelles initiatives. L'une des forces de notre modèle repose sur notre bilan solide (2,8 mdsEUR de fonds propres à fin juin 2020) qui nous permet d'accélérer le lancement de nouvelles solutions en investissant dans les fonds aux côtés de nos clients et qui permet de créer, en parallèle, un véritable alignement d'intérêts avec ces-derniers. Par ailleurs, depuis deux ans, nous constatons une forte demande de la clientèle privée, notamment des particuliers fortunés, pour des supports d'investissement dans le non-coté. Il s'agit d'un axe stratégique de développement pour nous. A ce titre, nous avons d'ores et déjà noué des partenariats en Italie et Espagne pour adresser cette catégorie d'investisseurs et comptons poursuivre dans cette voie.

Boursier.com : Pouvez-vous rappeler ce qui distingue Tikehau Capital des autres gestionnaires d'actifs ?

H.M. : Il est utile de donner un aperçu du marché sur lequel notre société évolue. Le marché de la gestion d'actifs alternative est très dynamique, porté par des tendances structurellement porteuses. Il est ainsi passé de 9% en 2003 du total des actifs sous gestion dans le monde à plus de 16% en 2019. Parallèlement, il représentait l'an dernier 46% des revenus du secteur. Alors que la rentabilité des gestionnaires d'actifs traditionnels est sous pression, notre marché bénéficie de commissions plus élevées, et donc d'une plus forte rentabilité. Une réelle bifurcation s'est opérée au cours des dernières années chez les grands donneurs d'ordres qui ont procédé à des arbitrages en défaveur de la gestion active en raison de l'accroissement de la volatilité observé sur les marchés. Nous retrouvons la même tendance chez notre clientèle de particuliers fortunés qui cherchent des alternatives aux placements sur les marchés liquides. Notre activité est portée par cette tendance structurelle qui est inchangé dans le contexte actuel. Dans un contexte sans précédent, beaucoup de gestionnaires d'actifs ont vu leurs encours fondre. De notre côté, 80% de nos fonds sont fermés et ont une échéance fixe, en moyenne de plus de 10 ans. Les sorties de fonds sont donc très limitées. La société est de fait moins sujette à la décollecte, et peut déployer sa stratégie d'investissements avec un horizon de long-terme. Nous avons enregistré une collecte nette de 1,5 milliard d'euros au troisième trimestre contre 1,1 milliard au premier semestre. Cette performance s'explique par une dynamique positive dans le domaine de la dette privée, mais aussi par la montée en puissance des stratégies de " private equity " et d'actifs réels. Cette combinaison d'allocation rééquilibre notre mix et renforce notre modèle. Enfin, Tikehau Capital a la conviction que la génération de performance durable ne peut s'envisager qu'en intégrant l'analyse extra-financière à toutes ses décisions d'investissement. Performance financière et extra-financière étant selon nous intimement liées, nos équipes d'investissement sont en première ligne pour analyser les actifs dans lesquels nous investissons au travers de leurs performances tant sur les critères financiers qu'environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Tikehau Capital va plus loin, en développant des fonds permettant de financer des entreprises qui contribuent à l'avènement d'une économie bas carbone. Le Groupe porte en effet la conviction que les entreprises actives dans le domaine de la transition énergétique doivent pouvoir s'appuyer sur des financements de long-terme en fonds propre ou en dette. Notre démarche ESG a ainsi été récompensée en 2020 par deux agences de notation extra-financières de premier plan, Sustainalytics et Vigeo Eiris, qui ont attribué à Tikehau Capital des notations extra-financières parmi les meilleures de son secteur. Nous sommes fiers de la reconnaissance de notre approche ESG et continuerons à poursuivre nos efforts pour générer une croissance toujours plus durable et plus équitable.

©2020-2021,

Actualités Tikehau

Plus d'actualités