Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/12/2019 à 17h35

Miliboo -2,11% 1,860€

  • ALMLB - FR0013053535
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Guillaume Lachenal, PDG de Miliboo

Guillaume Lachenal PDG de Miliboo

Aucune raison que la bonne tendance sur les ventes ne se poursuive pas au deuxième semestre!
Guillaume Lachenal, PDG de Miliboo

Boursier.com : Miliboo surfe actuellement sur des niveaux de croissance importants. Quelle en est l'origine? Effet Stéphane Plaza?

G.L. : Le deuxième trimestre a connu une nouvelle accélération par rapport au premier trimestre. L'effet volume est le "driver" principal de ce phénomène. Miliboo réalise de la "vraie" croissance, c'est à dire à périmètre constant et avec le même catalogue produits. Il y a bien sûr l'effet M6 et Stéphane Plaza, qui ont fait beaucoup pour notre notoriété, mais ce n'est pas l'unique explication. Un ensemble de facteurs ont joué : Miliboo a amélioré sa performance sur de nombreux sujets comme la logistique, la qualité de l'offre, avec des produits contenant de plus en plus de verre, de bois massif, de métal... En outre, le lancement de notre enseigne place de la Madeleine nous a permis de sortir de l'anonymat.

Boursier.com : Parvenez-vous à fidéliser les clients et à générer de nouveaux achats?

G.L. : Il est évident que cela fait partie de notre stratégie. Nous sommes en permanence en quête d'acquisition de nouveaux clients et nos coûts marketing sont, somme toutes, élevés et l'une des façons saines de les diminuer consiste à jouer sur la fidélisation. A ceci près que dans l'habitat, la répétition d'achats est moindre que dans le domaine de la décoration.

Boursier.com : Etes-vous en mesure de conserver la bonne dynamique actuelle lors du deuxième semestre?

G.L. : Il n'y a aucune raison que la tendance s'inverse. Le deuxième semestre est traditionnellement plus fort que le premier avec des périodes de ventes plus actives puisqu'elles comprennent les fêtes de fin d'année et les soldes de début d'année.

Boursier.com : L'équilibre opérationnel est-il en vue ?

G.L. : C'est notre objectif premier. L'effet volume doit logiquement nous permettre d'atteindre le point mort! Sachant que notre structure de coûts évolue peu.

Boursier.com : Le titre a reperdu tout le terrain gagné au moment des annonces du printemps dernier...

G.L. : Toutes les petites et moyennes capitalisations ont souffert, y compris celles dégageant de belles rentabilité et Miliboo ne fait pas exception. En outre, un des fonds qui nous accompagnait depuis plusieurs années a reclassé des titres sur le marché. Cela a sans doute pesé, mais a l'avantage d'augmenter la liquidité du titre en faisant progresser le flottant.

©2019,

Partenaires de Boursier.com