Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/10/2020 à 17h35

Roche Bobois -0,31% 16,200€

  • RBO - FR0013344173
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Guillaume Demulier, Président du directoire de Roche Bobois

Guillaume Demulier Président du directoire de Roche Bobois

Roche Bobois peu affecté par le Covid-19 pour ce qui est du chiffre d'affaires
Guillaume Demulier, Président du directoire de Roche Bobois

Boursier.com : Roche Bobois semble avoir bien résisté malgré le confinement au premier semestre : la marge brute progresse et la perte nette est relativement limitée...

G.D. : Effectivement, notre ROC est positif et la perte nette résulte surtout de la norme comptable IFRS 16 qui concerne les contrats de location et qui est "non cash". Nous avons généré plus de 10 ME de cash sur le semestre grâce aux acomptes des commandes des clients. Roche Bobois est en bonne santé!

Boursier.com : Vous accusiez néanmoins un retard sur les prises de commandes au 30 juin...

G.D. : Nous fonctionnons à la demande et enregistrons donc un décalage de trois mois entre les prises d'ordres et les livraisons. Au 30 juin, les prises de commandes ressortaient à -15% et les livraisons à -18%, car nous avons subi des retards sur les livraisons. Mais l'impact sur l'année sera réduit car il s'agit de livraisons qui se produiront bien au cours de l'année 2020. Les reliquats de ces commandes seront encaissés d'ici la fin d'année.

Boursier.com : Comment s'explique la forte réduction de votre retard sur les prises de commandes à fin août?

G.D. : A fin août, le recul des prises de commandes n'était effectivement plus que de -5%. Le mois de juin s'est avéré excellent et les mois de juillet et août ont été incroyablement dynamiques! Nous avons atteint une progression de +47% sur nos magasins en propre en août! Et cela s'est poursuivi au mois de septembre et sur l'ensemble des zones géographiques. Quelques points noirs toutefois sont intervenus en septembre comme l'annulation de la foire de Marseille au cours de laquelle nous réalisons généralement un chiffre d'affaires non négligeable. Aux Etats-Unis nous avons réalisé un superbe mois de septembre. Nous étions à -9% sur la zone Etats-Unis / Canada à fin août et nous avons poursuivi le rattrapage en septembre. Au total, sur nos magasins en propre, je pense que nous aurons rattrapé voire dépassé les niveaux de prises de commandes de l'an passé à fin septembre.

Boursier.com : Avez-vous connu des engorgements à la production, comme certains de vos concurrents?

G.D. : Nous avons connu des périodes de limitation de la fabrication assez limitées : entre le 5 et le 30 avril en Italie suite à l'obligation de fermeture des usines dans le pays. Ailleurs et notamment en France, les usines ont continué à fonctionner durant le confinement. En Italie, les fournisseurs ont en outre réduit leur période de fermeture traditionnelle du mois d'août. Nous n'avons donc subi aucun retard de livraison.

Boursier.com : Quelle visibilité avez-vous sur la fin d'année?

G.D. : Nous avons quelques incertitudes sur les prises de commandes, mais celles déjà engrangées nous assurent une vraie visibilité sur le chiffre d'affaires que nous allons réaliser dans l'année. Nous pensons terminer très légèrement en dessous du chiffre de l'an passé, car nous n'aurons peut-être pas le temps de tout livrer, notamment vers les Etats-Unis et le Canada. Mais en Europe, sans aucun doute, nous serons sur un niveau de chiffre d'affaires égal ou positif à celui de l'an passé. Nous sommes donc peu affectés par le Covid-19 en termes d'évolution du chiffre d'affaires global.

©2020,