Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/08/2020 à 17h38

Enertime +4,64% 1,580€

  • ALENE - FR0011915339
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Gilles David, Cofondateur et Président d'Enertime

Gilles David Cofondateur et Président d'Enertime

5 ME pour financer l'activité courante et accompagner l'accélération
Gilles David, Cofondateur et Président d'Enertime

Boursier.com : Enertime pousse les portes d'Alternext, Quel est votre métier ?

G.D. : Créée en 2008, Enertime est une "cleantech" qui conçoit, développe et met en oeuvre des machines industrielles qui permettent de transformer la chaleur en électricité... Nous utilisons un procédé appelé Cycle Organique de Rankine (ORC) pour l'efficacité énergétique industrielle et la production décentralisée d'énergie renouvelable.
Nous sommes l'un des cinq principaux acteurs mondiaux et le seul acteur français maîtrisant entièrement la technologie des machines ORC de forte puissance (>1 MWe), qui permettent d'apporter des réponses pertinentes et pérennes aux grands enjeux de la transition énergétique...

Boursier.com : Vous ne levez finalement que 5 ME. Vos actionnaires souscrivant à hauteur de 2,11 ME... Pourquoi un montant si faible ?

G.D. : Nous avons tenu compte de l'incertitude qui règne actuellement sur les marchés... Mais 5 Millions d'Euros sont suffisants pour financer l'activité courante et accompagner l'accélération de notre développement commercial, principale raison de cette introduction en Bourse. Pour rappel, nous avons un carnet de commandes de 7,1 ME et un contrat additionnel en négociations avancées pour 7,5 ME. Les autres raisons étant de recruter des ingénieurs et des commerciaux. Nous n'avons aucun besoin industriel à financer...

Boursier.com : "Financer l'activité" cela veut-il dire que vous n'avez pas les reins suffisamment solides aujourd'hui ?

G.D. : C'est nécessaire pour financer la croissance avec un carnet de commandes à délivrer sur 2016 et 2017 et au-delà un potentiel commercial de 100 ME a horizon de 5 ans. Cette levée de fonds rendra tout cela possible... La société n'a pas de consommation de Trésorerie trop élevée et selon la note d'analyse financière, nous pouvons atteindre la rentabilité dès 2018, mais cela passe par le développement du chiffre d'affaires à l'export, qui nécessite un bilan solide, ce que nous apporte donc la Bourse !

Boursier.com : A ce stade, vous n'affichez qu'un chiffre d'affaires symbolique... Qu'espérez-vous en la matière ?

G.D. : Nous avons déjà engagé l'accélération de notre déploiement commercial avec deux unités déjà installées... Notre carnet de commandes en France et à l'international est déjà constitué de quatre nouvelles machines et se matérialisera dans les chiffres d'affaires 2016 et 2017. C'est un décollage pour la société qui a réalisé 0,50 ME de chiffre d'affaires en 2015.

Boursier.com : Qui sont vos concurrents ?

G.D. : Ils sont au nombre de cinq dans le monde, ce qui prouve d'ailleurs le fort développement de la technologie ORC et les territoires à conquérir... En fait sur notre segment de marché, pour les machines de 0,50 à 5 MW, nous n'avons véritablement qu'un seul concurrent, Turboden, sachant qu'ils n'ont pas encore de machines sous les 200o, où nous sommes positionnés, ce qui me fait dire que sur notre segment nous n'avons pas de concurrents face à nous, mais bien un boulevard pour nous développer et devenir un acteur de référence de l'efficacité énergétique... Nous ne nous interdisons cependant pas de nous positionner sur les autres segments de marchés des ORC...

©2016-2020,