Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2018 à 16h30

Valoneo 0,00% 14,300€

  • MLVAL - FR0012833770
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Gérard Bonvicini, PDG de Valoneo

Gérard Bonvicini PDG de Valoneo

Valoneo en quête de notoriété grâce à la Bourse
Gérard Bonvicini, PDG de Valoneo

Boursier.com : Valoneo fait son apparition sur le Marché Libre. Quel est le modèle économique de la société ?

G.B. : Valoneo transforme des déchets non recyclables en énergie bon marché, pour compte propre ou pour compte de tiers, industriels, collectivités, grâce à la pyrogazéification, technique connue, à laquelle nous avons associé une rupture technologique propriétaire et brevetée, à savoir l'utilisation d'anneaux métalliques chauffés à haute température. La technologie permet de transformer la matière en un gaz propre substituable et compétitif avec le gaz naturel.

Boursier.com : Où en est le développement de la machine ?

G.B. : Le pilote industriel a été testé pendant de nombreuses heures avec différents types de biomasses et de déchets chez le fabricant au cours des derniers mois et est maintenant installé au coeur du CEA à Grenoble pour optimiser les paramètres de fonctionnement selon les entrants.

Boursier.com : Vous n'associez pas de levé de fonds à votre cotation sur le Marché Libre. N'avez-vous pas de besoin de financement ?

G.B. : Nous avons levé 2 ME depuis le début de l'aventure et nous aurons besoin, dans les prochains mois de trouver un financement de 3 ME nous permettant de débuter la commercialisation et d'assurer la première commande. Mais dans un premier temps, nous cherchons avant tout la notoriété que va nous apporter la Bourse et ainsi asseoir notre place de " first player " auprès des fournisseurs et des clients potentiels.

Boursier.com : A quel horizon prévoyez-vous les premières commandes ?

G.B. : Nous attendons la signature d'un contrat auprès d'un premier distributeur au niveau régional d'ici la fin d'année, qui pourrait être une entreprise de collecte de déchets et via lequel nous espérons une première commande de machine. Notre plan de développement prévoit l'installation d'une première machine en 2016. Un collecteur et transporteur de déchets pourrait trouver son intérêt à commercialiser notre machine au sein de son offre auprès de collectivités locales. Les contrats auprès de distributeurs nous assureront un minimum de commandes, avec des engagements fermes.

Boursier.com : Concrètement quelles seront vos sources de revenus ?

G.B. : Dans un premier temps et dans un but d'autofinancement, notre modèle reposera sur la vente de machines. Par la suite, à moyen terme, nous souhaitons nous tourner vers un modèle propriétaire dans lequel nous bénéficierions de deux sources de revenus : la rémunération pour la collecte des déchets et la vente d'énergie. Sachant que la durée de vie d'une machine et de 15 à 20 ans, et que le retour sur investissement est d'environ 2 ans, le modèle propriétaire est très rentable.

Boursier.com : Justement, quelles peuvent être vos ambitions en termes de rentabilité une fois le lancement commercial réalisé ?

G.B. : Etant donné le marché potentiel que nous estimons à 4.000 machines, nous pouvons ambitionner un chiffre d'affaires de 40 ME environ à 5 ans, en auto-finançant une trentaine de machines. Le modèle auquel nous associons la moitié de ventes pour tiers et la moitié de machines en compte propres peut nous faire atteindre une rentabilité nette de 20%, à la cinquième année de développement.

©2015-2020,