Cotation du 05/10/2022 à 14h55

CBO Territoria +0,56% 3,560€

Geraldine Neyret, DG Adjointe de CBO Territoria

Geraldine Neyret DG Adjointe de CBO Territoria

CBO Territoria se finance sans difficulté jusqu'à présent et réfléchit à une refonte globale de sa dette
Geraldine Neyret, DG Adjointe de CBO Territoria

Boursier.com : Quels sont vos objectifs pour la fin d'année, à l'issue du 1er semestre ?

G.N. : Nous confirmons une croissance des revenus locatifs tertiaires de plus de 8% cette année (hors SME). Nous bénéficions de perspectives solides et de visibilité dans nos différents métiers que ce soit pour la foncière tertiaire avec un pipeline de projets de 106 ME dont 28 ME en cours de construction à Combani livrables en 2023 et 2024 et 26 ME à lancer dans les 12 mois, où pour l'activité de Promotion avec un backlog de 33,9 ME et un carnet de commandes de 35,4 ME.

Boursier.com : Comment a évolué votre structure financière?

G.N. : La dette de 178 ME au 30 juin a diminué de 9,3 ME sur 12 mois. Notre ratio de LTV, hors droits ressort à 41,5%, soit plus de deux points de moins qu'il y a un an. Notre Trésorerie était de 35 ME au 30 juin. Autrement dit, les bases sont toujours solides pour assurer le développement de la foncière.

Boursier.com : La hausse des taux qui se matérialise vous menace-t-elle ?

G.N. : Nous nous finançons sans difficulté jusqu'à présent et réfléchissons à une refonte globale de notre dette avec l'idée de favoriser un profil de dette plus compatible avec nos développements à venir. Privilégier un remboursement in fine et moins une dette amortissable. Par ailleurs, nous avons saisi l'opportunité fin juillet de procéder au rachat d'ORNANE pour 2,7 ME. Le montant restant à rembourser de l'ORNANE à échéance juillet 2024 s'élève désormais à 27,4 ME.

Boursier.com : Qu'en est-il de l'objectif de 400 ME de patrimoine que vous aviez décalé à fin 2023 ?

G.N. : Nous disposons du pipe de projets pour y parvenir, mais vraisemblablement il s'agit d'un objectif qui sera atteint à moyen terme. Sauf achat d'actifs d'ici là, ce qui peut se produire en cas d'opportunités. Quelques-unes n'ont pu se concrétiser ces derniers mois...

Boursier.com : Pourquoi céder une part de capital du pôle Outdoor ?

G.N. : La cession des activités de loisirs (Jardin d'Eden, complexe sportif de Beauséjour et Golf du bassin bleu) se réalise dans une logique de plus grande lisibilité de nos activités. Nous conservons 60% des sociétés d'exploitation et mettons en place un contrôle conjoint des activités avec le Management associé. Ces activités sont mises en équivalence à compter du 1er janvier 2022.

©2022

A lire aussi sur CBO Territoria

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités