Accueil
»
Bourse
»
Actions Bruxelles
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2020 à 17h35

Econocom Group -2,03% 2,415€

Galliane Touze, Secrétaire Général d'Econocom

Galliane Touze Secrétaire Général d'Econocom

Plusieurs acquisitions de sociétés de taille intermédiaire dans des secteurs de pointe
Galliane Touze, Secrétaire Général d'Econocom

Boursier.com : Econocom annonce 4 petites acquisitions. Quelle est la stratégie de fond qui a présidé à ces investissements ?

G.T. : Notre plan stratégique Mutation 2017 est sous-tendu par une croissance organique élevée, mais aussi par un volet d'acquisitions. Après l'intégration d'Osiatis, nous avons annoncé que notre stratégie passait désormais par des investissements dans des sociétés de petites tailles ou de taille intermédiaire : nous cherchons en effet avant tout des compétences dans des secteurs de pointe comme la sécurité, les applications web et mobile, les solutions digitales, le conseil en transformation. Alter Way, Bizmatica, Nexica, Norcod, s'inscrivent totalement dans cette stratégie, de même que Helis et Clésys acquises en début d'année.

Boursier.com : Comment intégrez-vous ces entités ?

G.T. : Nous avons repensé le schéma d'intégration de façon à préserver la valeur créée par ces entités et accélérer leur développement. Pour cela nous avons créé la " Galaxie Econocom " avec des participations majoritaires évoluant autour du groupe ; les managers et fondateurs restent actionnaires minoritaires et conservent l'autonomie nécessaire et l'agilité propre aux sociétés de cette taille. Leur dynamisme, leur image, leurs savoir-faire contribuent à accélérer la croissance organique du groupe Econocom et à améliorer sa rentabilité.

Boursier.com : Quel volume de chiffre d'affaires comptez-vous encore acquérir dans le cadre de l'objectif de 3 MdsE à 2017 ?

G.T. : Pour atteindre nos objectifs du plan Mutation 2013-2017 qui a pour ambition de doubler notre chiffre d'affaires et atteindre 3 MdsE, et doubler notre résultat opérationnel courant à 150 ME, nous estimons devoir investir 150 à 200 ME dans des acquisitions. Nous en avons les moyens financiers grâce notamment aux 101 ME levés récemment sur le marché obligataire (Euro PP) qui renforcent notre capacité de financement déjà alimentée par l'Ornane de 175 ME émise en janvier 2014, ainsi que par notre forte génération de cash flow.

Boursier.com : Le regain de forme organique au T4 du dernier exercice (+11%) se confirme-t-il sur le nouvel exercice ?

G.T. : Effectivement nous avons annoncé une croissance organique de 11% sur le premier trimestre 2015, cette dynamique est très satisfaisante. Pour atteindre l'objectif de 3 MdsE nous anticipons une accélération de la croissance organique sur les 3 dernières années du plan et une progression plus rapide que celle du marché, mais cela ne nécessite pas une croissance à deux chiffres...

Boursier.com : Le profit warning de l'automne 2014, résultait-il uniquement d'un retard dans l'intégration d'Osiatis ?

G.T. : Il était effectivement totalement lié à l'intégration d'Osiatis, nous avons mis, comme d'autres, plus de temps qu'anticipé pour procéder à cette intégration structurante de près de 5 000 collaborateurs. Je précise que les coûts exceptionnels liés à l'intégration d'Osiatis sont derrière nous... Grâce aux mesures mises en place, nous sommes en mesure de faire progresser nos marges dans le domaine de services.

©2015-2020,