Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/08/2020 à 17h35

Artefact (ex-Netbooster) -0,49% 2,040€

  • ALATF - FR0000079683
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
François de la Villardière, Président du Conseil d'Administration de NetBooster

François de la Villardière Président du Conseil d'Administration de NetBooster

La croissance organique devrait être plus soutenue à l'avenir
François de la Villardière, Président du Conseil d'Administration de NetBooster

Boursier.com : Quels sont les nouveaux enjeux de l'entreprise ?

F.V. : NetBooster souhaite désormais se focaliser sur la croissance en adressant sa clientèle traditionnelle de grands comptes. Nous allons renforcer la partie conseil mais aussi la data. La précédente équipe de direction avait probablement une vision trop conservatrice du développement de l'entreprise ce qui a conduit à des changements de managers.

Boursier.com : Comment définiriez-vous le métier de la société ?

F.V. : Les annonceurs disposent d'un budget alloué à dynamiser le nombre de contacts ou de prospects. NetBooster les aide à investir au mieux avec des arbitrages au sein des dépenses publicitaires. Il s'agit de drainer du trafic et de mieux qualifier l'audience au travers des sites ou des boutiques physiques. Ces métiers évoluent rapidement, les opportunités d'investissement aussi... En conséquence, il convient d'avoir une vision d'ensemble et de maîtriser l'ensemble de ces spécialités. C'est précisément le cas de NetBooster qui bénéficie d'une forte légitimité sur ces créneaux.

Boursier.com : Avez-vous une taille critique suffisante ?

F.V. : En dépit d'un volume d'affaires encore peu élevé au regard des grands acteurs de la communication, NetBooster dispose d'un réseau international. Une taille moyenne permet d'être plus efficace, plus souple, plus agile et plus réactif... L'offre de NetBooster est pertinente, la croissance de la société permet de l'attester.

Boursier.com : Que peut-on attendre en matière de performance financière ?

F.V. : Nous avons un important réservoir de croissance interne. Pour une entreprise comme NetBooster, l'indicateur de performance le plus pertinent est la marge brute. En 2016, elle a progressé de 10%. En revanche, l'Ebitda a été inférieur aux anticipations. Cela reflète le Brexit mais aussi une performance insuffisante dans les pays nordiques où un changement d'orientation du business est désormais effectif.

Boursier.com : Quelles sont vos ambitions ?

F.V. : La croissance organique devrait être plus soutenue à l'avenir alors que nos marchés sont porteurs. Par ailleurs, nous comptons renforcer notre expertise sur certains métiers avec un budget alloué aux acquisitions. Enfin, la stratégie mise en place devrait permettre à NetBooster d'atteindre une rentabilité conforme à celle de la moyenne des comparables...

©2017-2020,