Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h35

Artefact (ex-Netbooster) -1,36% 2,910€

  • ALATF - FR0000079683
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
François de la Villardière, PDG de NetBooster

François de la Villardière PDG de NetBooster

100 ME de marge brute en 2020, avec un taux de marge d'EBITDA de 10% à 15%
François de la Villardière, PDG de NetBooster

Boursier.com : Netbooster a racheté la start-up Artefact et présente l'opération comme structurante, expliquez-nous.

F.V. : La technologie d'Artefact dans la Data et l'intelligence artificielle, alliée à la force de frappe commerciale de Netbooster, doit permettre de développer efficacement notre offre. Netbooster ne disposait pas de savoir-faire en " IT " et en conseil et n'oeuvrait que directement sur les budgets Médias. Pour remporter des appels d'offre, auprès d'importants donneurs d'ordre, il faut désormais être positionnés sur la Data. Le rapprochement avec Artefact nous confère un véritable avantage compétitif par rapport aux concurrents, qui se renforcent aussi, avec l'apparition d'acteurs comme Accenture ou Deloitte qui se positionnent sur le marché via des acquisitions récentes.

Boursier.com : Quels bouleversements connaissent vos marchés?

F.V. : Le marché du marketing digital et de la publicité connait une mutation en profondeur portée par des tendances de fond : la montée en puissance des " GAFA " qui modifie en profondeur le comportement des consommateurs et leur rapport aux marques. On constate aussi la réaffectation croissante des budgets marketing et publicitaires vers les campagnes digitales. Enfin, du côté des annonceurs, la volonté est de transformer les investissements médias en performances commerciales et connaissance clients.

Boursier.com : Quel était l'intérêt, pour Artefact, de se rapprocher de Netbooster?

F.V. : Créé seulement en 2014, Artefact dispose aujourd'hui de 100 collaborateurs. La société souhaitait exporter son modèle à l'international, et va pouvoir le faire de façon accélérée via la présence de Netbooster dans de nombreux pays. La complémentarité des métiers entre les deux entités est évidente et la solidité financière de Netbooster confère une sécurité à Artefact. En outre, les fondateurs d'Artefact auront un nouveau challenge à relever en intégrant des fonctions de direction de Netbooster.

Boursier.com : Justement, en quoi ces changements à des postes clefs du groupe vont-ils modifier la donne?

F.V. : Netbooster bénéficie désormais d'un alignement d'intérêt entre sa direction et ses actionnaires, ce n'était plus trop le cas depuis quelques années. La nouvelle équipe de direction, actionnaire du Groupe à hauteur de près de de 16%, sera totalement investie dans la réussite du projet commun. Les actionnaires historiques de premier plan de Netbooster comme monsieur Raphaël Zier, Truffle Capital et ID Invest ont approuvé le rapprochement et la façon dont il a eu lieu.

Boursier.com : Quels objectifs financiers pour Netbooster désormais?

F.V. : Nous visons 100 ME de marge brute en 2020 et un taux de marge d'EBITDA entre 10 et 15%. Le tout sans acquisition. Sachant que si des opportunités se présentent, nous saurons les saisir. Ce qui nous anime est aujourd'hui le développement et la réussite de notre plan 2020. C'est la logique du rapprochement entre Netbooster et Artefact. Ce plan stratégique va, j'en suis convaincu, nous permettre de nous imposer aux premiers rangs des acteurs internationaux du marketing digital nouvelle génération.

©2017-2020,