Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/01/2021 à 17h35

Theranexus -4,71% 14,150€

  • ALTHX - FR0013286259
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Franck Mouthon, PDG de Theranexus

Franck Mouthon PDG de Theranexus

Les échéances de résultats approchent pour Theranexus !
Franck Mouthon, PDG de Theranexus

Boursier.com : Quelles sont les prochaines échéances en termes de résultats cliniques pour Theranexus ?

F.M. : Les échéances de résultats approchent pour Theranexus : au deuxième semestre, nous dévoilerons les résultats de la phase II du THN102 dans la narcolepsie, marché de 2 Milliards de Dollars et au premier semestre 2019 dans la Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson. 30% des patients atteints de la maladie de Parkinson en souffrent.

Boursier.com : Les délais seront-ils tenus ?

F.M. : Tout à fait. Nos études de 60 patients sont relativement courtes dans le temps. Theranexus vient d'obtenir l'autorisation de l'agence allemande du médicament pour lancer l'ouverture des sites de l'essai clinique de Phase II du THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson. Nous sommes heureux d'annoncer cette autorisation en Allemagne qui va permettre l'ouverture de plusieurs centres pour l'étude de Phase 2 dans Parkinson. Dans les prochaines semaines, les premiers patients seront recrutés par notre réseau de cliniciens.

Boursier.com : Pourra-t-on établir un lien entre les deux études à l'issue des premiers résultats concernant la narcolepsie ?

F.M. : Certes, il s'agit de la même molécule et des mêmes symptômes, mais la physiopathologie n'est pas tout à fait la même entre la maladie de Parkinson et Narcolepsie. Donc les deux études sont complémentaires et apportent de la valeur au THN 102.

Boursier.com : A priori, Theranexus n'a pas les moyens de financer une phase III...

F.M.: A l'issue des phases II, toutes les options seront possibles : nous sommes ouverts à tout éventuel partenariat de licence globale ou régionale, ou bien à des accords pour des milestones ou encore à un co-développement en Europe et USA pour une phase III. Nous choisirons la solution la plus créatrice de valeur pour la société. Concernant notre horizon de financement, notre Trésorerie permet de faire face aux deux phases II en cours ainsi qu'aux phases Ib de nos deux autres candidats-médicaments. Elle nous permet aussi de prendre le temps de négocier tout partenariat de licence, sans urgence.

Boursier.com : Outre les résultats, qu'est-ce qui attirerait un partenaire ?

F.M. : Notre plateforme nous permet de développer des médicaments enregistrés en 1ère ligne de traitement dans des indications à fort besoin persistant d'efficacité : troubles du sommeil, maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, douleurs neuropathiques, démence, épilepsie... Le besoin médical est insatisfait dans de nombreuses indications majeures touchant au système nerveux central. La plateforme dispose de trois atouts : un positionnement en supériorité " best in class ", permettant un nouveau monopole d'exploitation de 20 ans, avec une maximisation des probabilités de succès, des études rapides et des procédures d'accès au marché renforcées.

Boursier.com : Le titre est très peu liquide depuis l'introduction en Bourse fin 2017, ce qui freine des investisseurs...

F.M. : Nous avons beaucoup d'investisseurs de conviction au capital, ce qui explique que notre titre soit peu sujet à de brusques variations. Les futurs rendez-vous de notre newsflow devrait l'animer et augmenter le nombre d'échanges ainsi que les volumes...

©2018-2021,