Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/09/2020 à 17h35

Amoeba -1,51% 1,962€

  • ALMIB - FR0011051598
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Fabrice Plasson, ‎Cofondateur et Président d'Amoéba

Fabrice Plasson ‎Cofondateur et Président d'Amoéba

Amoeba se prépare aux autorisations de mise sur le marché...
Fabrice Plasson, ‎Cofondateur et Président d'Amoéba

Boursier.com : Que propose la société Amoeba, qui vise une introduction sur Euronext C ?

F.P. : Amoeba oeuvre sur le marché des biocides chimiques estimé à 21 MdsE. Grâce à une technologie de rupture fondée sur la production de biocides biologiques capable d'éliminer totalement le risque bactérien dans l'eau (légionelles, ...), nous proposons une réponse 100% naturelle, protégée et déjà industrialisée pour assurer la qualité de l'eau aux clients du monde industriel... Nous souhaitons nous concentrer dans un premier temps sur le segment des tours aéroréfrigérantes (TAR) estimé à 1,7 MdE. Depuis un siècle le marché est dominé par la chimie, sans innovation et les biocides utilisés sont inefficaces, dangereux pour l'environnement et pour l'homme.

Boursier.com : Quel est l'intérêt pour un industriel de choisir votre solution ?

F.P. : Les produits chimiques provoquent des problèmes liés à la corrosion, des risques pour les ouvriers qui les utilisent. Notre solution répond à cette double problématique... En outre, elle représente un gain de coût d'utilisation d'environ 30% et une simplicité d'usage avec des bidons de 10 ou 20 litres simples à installer, contre parfois plusieurs dizaines de camions transportant des produits chimiques. En outre, notre solution permet au client final de respecter la directive cadre 2015 sur les rejets de produits chimiques et le retraitement des eaux rejetées et d'éviter ainsi les taxes sur les rejets chimiques...

Boursier.com : Vous n'affichez pas encore de chiffre d'affaires...

F.P. : En effet, nous nous préparons aux autorisations de mise sur le marché français pour début 2016, et pour fin 2016 pour le reste de l'Europe et les Etats-Unis... Dans cette perspective, nous sommes en train de constituer un réseau de distributeurs. Nous souhaitons signer avec une vingtaine d'entre eux d'ici fin 2017. Nous avons d'ores et déjà signé un premier contrat de distribution avec Aquaprox pour la France avec un "Up Front" de 1 ME et des royalties prévues pour 40% minimum. Nous avons aussi signé deux lettres d'intention avec deux autres distributeurs...

Boursier.com : Les industriels ont-ils testé votre solution ?

F.P. : Notre technologie a été démontrée en environnement réel lors de tests industriels. Nous cumulons six ans de tests chez des industriels de premier ordre comme Sanofi, ArcelorMittal, Haagen-Dazs, Aéroport de Paris... La technologie est aussi reconnue par l'administration sans classe de danger pour l'homme et l'environnement.

Boursier.com : Quels sont vos objectifs industriels, liés à la levée de fonds ?

F.P. : Nous voulons poursuivre le développement industriel avec l'optimisation de la production et la construction de deux lignes de production opérationnelles en Europe à fin 2017 et deux autres en Amérique du Nord à même date... Nous avons aussi besoin de renforcer notre présence commerciale pour viser les marchés des TAR des centrales nucléaires et le secteur sanitaire...

©2015-2020,