Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/01/2021 à 14h21

Solocal -4,51% 2,850€

  • LOCAL - FR00140006O9
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Eric Boustouller, DG de SoLocal

Eric Boustouller DG de SoLocal

Tenir le cap fixé avec les orientations stratégiques de "SoLocal 2020"
Eric Boustouller, DG de SoLocal

Boursier.com : Que faut-il retenir du premier trimestre de SoLocal qui a vu le chiffre d'affaires total reculer de -4% ?

E.B. : Notre entreprise est en mouvement dans le cadre du projet de transformation " SoLocal 2020 ". Ce nouveau cap, présenté en février 2018, est illustré par la croissance de 1% du chiffre d'affaires de nos activités digitales, à hauteur de 152 millions d'euros, et confirme la pertinence de notre projet. Elle est en particulier liée au succès des offres sites Premium, Booster Contact et Pack Présence. Toutes les transformations que nous engageons et qui préfigurent le nouveau SoLocal que nous sommes en train de créer, visent à accélérer et libérer la croissance du chiffre d'affaires digital. Comme nous l'avions anticipé, dans un contexte de transformation profonde et rapide, les perturbations liées au projet de la nouvelle organisation ont eu pour effet d'impacter négativement de -8% les ventes digitales de ce 1er trimestre. Cette situation conjoncturelle était anticipée et le dialogue social, en cours, permet de se projeter collectivement dans la bonne direction. Il sera achevé fin juin dans le cadre du processus d'Information-Consultation que nous avons mis en place. D'ici là, nous continuons de travailler avec les partenaires sociaux et nous informons régulièrement l'ensemble de nos équipes. Ce qui est essentiel sur ces 3 premiers mois, c'est la capacité de l'entreprise à tenir le cap fixé avec les orientations stratégiques de " SoLocal 2020 ", à poursuivre le plan d'économies initié en octobre dernier pour réduire la base de coûts et à confirmer les perspectives de stabilisation de l'EBITDA récurrent pour 2018. Notre projet de transformation est en cours de déploiement et avance selon le calendrier annoncé. Cette bonne exécution demeure prioritaire. C'est tout le sens de la dynamique dont les équipes font preuve avec, d'une part, la préparation en cours de la nouvelle offre élargie de services digitaux à destination des entreprises pour un lancement à l'automne 2018 avec les 5 nouvelles gammes de services " full web & apps " sur tous les terminaux, proposés sous forme de packs et d'abonnements, et d'autre part, la refonte de PagesJaunes qui s'est traduite dès avril par la modernisation de notre service avec le lancement de la recherche monochamp.

Boursier.com : La Trésorerie du groupe, 86 ME au 31/12/2017, est-elle suffisante pour faire face au financement du plan de transformation et notamment le volet " départs " chiffré à 180 ME ?

E.B. : Le projet stratégique " SoLocal 2020 " repose sur une ambition très forte - préserver 3 500 emplois et faire de SoLocal le leader du digital dont la France a besoin - et sur un diagnostic précis de la situation de l'entreprise. Le coût du projet de transformation a été correctement évalué et parfaitement anticipé.

Boursier.com : Vous envisagez une nouvelle approche du " print ", en parallèle de son déclin. Quelles formes peut-elle prendre ?

E.B. : Combiné au digital, le print prend une autre dimension ! Il présente un caractère innovant que nous sommes justement en train d'évaluer autour de nouveaux concepts de guides papier mettant en valeur le savoir-faire des professionnels et encourageant par la réalité augmentée les lecteurs à aller découvrir sur le web des contenus digitaux plus riches et plus complets. Nous testons ainsi deux guides locaux sur Versailles et ses alentours : " Le Guide PagesJaunes des pros de la Maison ", diffusé à 11 000 exemplaires, permet de scanner toutes les annonces pour accéder à plus de contenus en réalité augmentée, et " Le Guide PagesJaunes Vivre Ici ", multithématique et diffusé à 6 000 exemplaires, invite à consulter les avis concernant les professionnels déposés sur pagesjaunes.fr. Cette diversification que nous appelons " Print to Digital " est l'expression de notre ambition : accompagner l'évolution des usages du grand public et leur faire vivre une expérience enrichie. C'est pour cela que nous avons décidé de mettre un terme aux ouvrages PagesJaunes pour les zones géographiques qui ne sont plus rentables et où les comportements ont évolué vers le digital : en Île-de-France et dans trois grands départements urbains (Rhône, Bouches-du-Rhône, Nord) après l'édition 2018. Pour les autres départements, l'édition des annuaires papier se poursuit. Le Groupe évaluera chaque année, département par département, la poursuite ou non de l'édition des annuaires PagesJaunes.

Boursier.com : Désendetté, SoLocal a-t-il les moyens et l'ambition de se lancer dans une politique de croissance externe ?

E.B. : Notre ambition est claire : être l'un des champions du digital dont la France a besoin. Pour y parvenir, nous disposons à la fois d'une situation financière assainie qui a permis, effectivement, à notre Groupe de réduire le poids de sa dette des deux tiers, et d'une nouvelle stratégie, " SoLocal 2020 ", qui vise à engager l'entreprise dans une transformation profonde et à lui permettre de capitaliser pleinement sur ses atouts. Afin de retrouver des marges de manoeuvre solides pour investir et innover sur des marchés à haut potentiel dans le digital, nous avons procédé à des opérations de cession, dont celle d'A Vendre A Louer au groupe Le Bon Coin, désengageant ainsi SoLocal d'activités devenues moins stratégiques pour notre développement. Quand le moment sera plus opportun, nous pourrons nous inscrire dans une stratégie plus offensive en termes de croissance externe. Actuellement, ce n'est pas dans nos priorités. Nous avons déjà des actifs remarquables. Nous travaillons à les rendre plus efficaces et à les enrichir : nous sommes confiants en notre capacité à réussir !

Boursier.com : Le nouvel accord avec Google est-il plus favorable que le précédent ? Qu'implique-t-il ?

E.B. : D'une durée de 2 ans, ce renforcement de notre partenariat stratégique, initié dès 2013, vise un objectif de croissance annuelle autour des produits Google de +50% sur la période 2017-2020. En apportant notre dimension industrielle et la proximité terrain de nos équipes commerciales et de notre support clients, nous représentons un véritable amplificateur de croissance pour les grands acteurs du numérique comme Google, sur les segments des TPE/PME et des grands comptes à réseaux. La confiance que nous témoigne notre partenaire Google est née de notre capacité industrielle à produire, au meilleur prix et avec une très forte valeur ajoutée, des publicités digitales pour nos clients avec des offres packagées, personnalisées et à engagement de résultats. De plus, nous doublons nos moyens respectifs consacrés à l'accompagnement des TPE/PME françaises ainsi que des réseaux dans leur développement numérique. Nous serons ainsi à nouveau réunis en 2018 lors d'événements organisés ensemble en région pour soutenir la digitalisation des entreprises françaises. Cette dynamique s'inscrit notamment dans la continuité des " SoLocal Business Tour " qui ont déjà rassemblé, dans 6 grandes villes, des milliers de professionnels invités à assister gratuitement à des conférences et ateliers sur les enjeux liés à leur digitalisation. Ce partenariat est une grande reconnaissance et une fierté pour toutes nos équipes.

©2018-2021,