Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation

Theravet

  • ALVET - BE0974387194
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes Listes
Enrico Bastianelli, DG de Theravet

Enrico Bastianelli DG de Theravet

Une levée de fonds pour permettre à TheraVet d'atteindre 2026 et l'équilibre financier
Enrico Bastianelli, DG de Theravet

Boursier.com : Que représentent les marchés que vous visez ?

E.B. : Deux marchés sont visés par le portefeuille de TheraVet, le marché articulaire et le marché orthopédique pour respectivement les lignes de produit VISCO-VET et BIOCERA-VET. Le marché articulaire regroupe une population de 40 millions de patients (chiens) potentiels, souffrant principalement d'arthrose, l'indication phare de VISCO-VET, qui présente une prévalence de plus de 20% chez le chien. Ce marché était estimé à 1,9 milliards de dollars en 2019 et attendu avec une croissance de 4% par an jusqu'en 2029 pour atteindre 2,9 milliards de dollars. La croissance du segment des traitements ciblés dans lequel s'inscrit VISCO-VET est attendue, elle, à 5,1%. Le marché orthopédique représente un marché de plus de 11 millions d'interventions annuelles (soit 2 à 3% des chiens et des chats en Europe et aux Etats-Unis). Le marché, estimé en 2019 à 409 millions de dollars, devrait, grâce à la commercialisation de nouveaux produits, présenter une croissance annuelle moyenne attendue de 7,5% jusqu'en 2028. Le marché de la " greffe osseuse ", dans lequel se positionne BIOCERA-VET, représente 20 à 30% des chirurgies orthopédiques soit un potentiel de 2 à 3 millions d'interventions annuellement.

Boursier.com : Qui sont vos concurrents principaux ?

E.B. : Le principal concurrent du produit BIOCERA-VET est l'autogreffe, une procédure chirurgicale qui consiste à prélever de l'os chez le patient pour combler un déficit osseux. Il s'agit d'une procédure standard qui représente aujourd'hui plus de 80% des procédures de greffe osseuse. Le reste du marché est occupé par des produits synthétiques de première génération (peu ergonomiques et présentant un prix limité) et par les allogreffes (et produits dérivés - os de cadavre) dont la disponibilité est limitée en Europe et les prix 2 à 3 fois supérieur à BIOCERA-VET. BIOCERA-VET se positionne comme l'alternative de choix à l'autogreffe. En effet, des résultats récemment communiqués en arthrodèse, une procédure chirurgicale de fusion osseuse fréquemment pratiquée en chirurgie vétérinaire, ont démontré une efficacité équivalente du BIOCERA-VET par rapport à l'autogreffe mais un gain de temps (en moyenne 30 min) sur la procédure chirurgicale et une réduction des complications. Pour VISCO-VET, à ce jour, il n'y a pas de concurrent direct dans le segment visé par ce produit à savoir les traitements ciblés (injection intra-articulaire) à action prolongée de l'arthrose canine ainsi que dans la prévention de la dégénérescence du ligament croisé antérieur. En effet, dans l'arthrose, les produits commercialisés sont des antalgiques qui ont pour seul effet une gestion de la douleur chez l'animal. Les durées de traitement et d'action sont généralement limitées à, au mieux, 28 jours. Ces produits sont, de plus, généralement associés à des effets secondaires chez l'animal de par leur administration systémique. Le VISCO-VET présente plusieurs avantages par rapport à ces produits. En effet, grâce à l'injection intra-articulaire unique, l'exposition systémique de l'animal est extrêmement faible limitant ainsi les effets secondaires. Les études de preuve de concept ont montré que le VISCO-VET, en plus de l'amélioration fonctionnelle, permet le contrôle de la progression de la pathologie. Cet effet est par ailleurs maintenu pendant au moins 3 moins positionnant ainsi VISCO-VET sur un segment unique par rapport aux produits déjà sur le marché.

Boursier.com : Menez-vous encore des études cliniques ou visez-vous désormais totalement un déploiement commercial ?

E.B. : TheraVet mène ces 2 phases de front. En effet, le BIOCERA-VET est entré en avril dernier dans sa phase de développement commercial avec une première mise sur le marché en Belgique dans les indications de chirurgies osseuses. Le déploiement commercial va se poursuive en 2021 avec la France et les Pays-Bas. Il sera suivi en 2022 par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Une version adaptée à l'indication d'ostéosarcome sera commercialisée au cours du dernier trimestre 2021. En parallèle, des études cliniques sont en cours pour apporter toutes les évidences cliniques et médicales à nos vétérinaires prescripteurs. Concernant le candidat médicament VISCO-VET, le développement, assez similaire à un développement d'un candidat médicament humain, en est actuellement aux phases cliniques. En effet, après les résultats encourageants obtenus dans 2 études de preuve de concept, l'efficacité (et la sécurité) de VISCO-VET sera évalué dans une étude confirmatoire contrôlée multicentrique en Europe dans l'indication d'arthrose canine. Cette étude devrait débuter dans la seconde moitié de 2021 et ainsi soutenir le dossier d'enregistrement du candidat médicament en Europe.

Boursier.com : Quels gains apportent vos produits par rapport à la concurrence ?

E.B. : Par rapport à l'autogreffe et à efficacité égale, le BIOCERA-VET est tout d'abord plus ergonomique. BIOCERA-VET est en effet facile à préparer, simple d'utilisation et ne nécessite plus le prélèvement de greffe osseuse, ce qui a pour conséquence de diminuer le temps chirurgical. BIOCERA-VET réduit également les risques de complications liées à l'opération. Le VISCO-VET, grâce à sa capacité à contrôler l'évolution de la pathologie, sera le seul produit à injection ciblé pouvant revendiquer un effet " disease-modifying ". VISCO-VET permet par ailleurs une action prolongée jusqu'à au moins 3 mois grâce à une injection unique intra-articulaire alors que les concurrents (antalgiques) à prise orale quotidienne ont des effets uniquement sur la douleur et jusqu'à 28 jours tout au plus.

Boursier.com : Pourquoi développer un portefeuille à la fois de candidat médicament et de dispositifs médicaux ?

E.B. : Le développement d'un portefeuille mêlant dispositif médical et candidat médicament, s'est imposé du fait d'une part des besoins et demandes des chirurgiens vétérinaires et d'autre part des spécificités des produits développés et de la règlementation en vigueur qui impose cette catégorisation entre dispositif médical et candidat médicament plutôt qu'un choix volontaire de développement.

Boursier.com : Quelle différence cela implique-t-il en termes de modèle économique ?

E.B. : La différence se situe principalement au niveau du développement clinique puisque dans le cadre de dispositif médical, la réalisation d'études cliniques n'est pas un requis réglementaire, ce qui permet une mise sur le marché accélérée. Un candidat médicament comme VISCO-VET nécessite un cycle complet de développement clinique, - une étude de preuve de concept et une étude confirmatoire -, pour une autorisation de mise sur le marché aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis.
Au niveau du déploiement commercial, les deux gammes se rejoignent. Ce sont en effet les même prescripteurs cibles à savoir des vétérinaires spécialisés en orthopédie. Le cycle court de développement de BIOCERA-VET permettra de mettre en place les réseaux de KoLs - internationaux et locaux - prescripteurs et de bâtir une relation de confiance préparant ainsi le terrain pour l'arrivée de VISCO-VET. La classification réglementaire n'a donc pas vraiment d'influence sur le déploiement commercial des produits. Toutefois, nous n'excluons pas dans notre stratégie la possibilité d'un partenariat avec un acteur clé de la santé animale pour maximiser la distribution de VISCO-VET et couvrir des territoires qui ne sont pas actuellement ciblés dans cette première phase de déploiement commercial de la société.

Boursier.com : Quel est le rythme de consommation de trésorerie de la société et quelle sera son évolution ?

E.B. : Dans notre plan de déploiement commercial, il y a trois horizons à considérer. A partir de cette année, le lancement des différents produits de nos différentes gammes a été initiés. Autour de 2023-24 se situe le premier point d'inflexion commercial grâce la couverture complète des territoires cibles. Ensuite, autour de 2026, nous attendons d'être à l'équilibre grâce à l'enregistrement de VISCO-VET et son déploiement commercial sur les différents territoires. Enfin, à l'horizon 2030 (2026-2030), un triplement du chiffre d'affaires est anticipé, ceci lié au fait que le portefeuille complet de produits sera commercialisé sur l'entièreté des territoires cibles.

Boursier.com : Jusqu'à quelle échéance vous mène la levée de fonds ?

E.B. : L'objectif de cette opération est de lever 6 MEUR, pouvant aller jusqu'à presque 8 MEUR en cas d'exercice intégral des clauses d'extension et de surallocation. Ces fonds, en dehors des dépenses en G&A, sont répartis sur 3 activités : 20% pour le développement et le déploiement commercial de BIOCERA-VET, 30% pour le développement clinique et l'enregistrement de VISCO-VET en Europe et aux Etats-Unis et enfin, 20% pour le déploiement commercial de VISCO-VET. Avec les revenus attendus, cette opération devrait permettre à TheraVet d'atteindre 2026 et l'équilibre financier.

©2021,