Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/09/2020 à 16h59

Evolis 0,00% 30,000€

  • ALTVO - FR0004166197
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Emmanuel Picot, PDG d'Evolis

Emmanuel Picot PDG d'Evolis

Un contrat de taille considérable pour Evolis...
Emmanuel Picot, PDG d'Evolis

Boursier.com : Evolis annonce le plus gros contrat commercial de son histoire, 4,3 ME en Tanzanie, avec 8.400 imprimante Zenius. Peut-on avoir une idée de la différence avec un contrat moyen ?

E.P. : Il s'agit d'un contrat de taille considérable pour Evolis sachant qu'un projet moyen, pour Evolis, comporte plusieurs centaines de machines. A lui seul, ce projet représente 20% de la volumétrie de machines produites en 2014. Jusqu'à présent, le contrat le plus important avait été signé en Corée en 2008 pour 3.000 machines.

Boursier.com : Ce type de contrat peut-il devenir récurrent ou restera-t-il l'exception ?

E.P. : En 2003, lorsque nous avons emporté le contrat auprès de la RATP, nous enregistrions pour la première fois une commande de plus de 100 unités et cela était alors exceptionnel. Aujourd'hui, des commandes de cette volumétrie sont naturelles... Souhaitons que cela soit de même avec ce genre de contrat. Nous travaillons sur plusieurs projets en ce sens, qui devraient être débouclés en 2016.

Boursier.com : Les concurrents sont-ils les mêmes sur ce type de projets que sur les contrats de moindre volumétrie ?

E.P. : Nous faisons face aux mêmes concurrents, ceux qui ont la capacité pour y répondre, notamment les américains Zebra et Datacard... Ce qui signifie que nous avons la capacité, sur ces très grosses commandes, de prendre des parts de marché similaires à celles qui sont les nôtres sur les projets moins importants.

Boursier.com : Evolis change-t-il de dimension avec ce type de contrat ?

E.P. : Le gain de ce projet en Tanzanie nous fait changer de catégorie et aujourd'hui, nous avons la capacité de répondre à ces contrats de plusieurs milliers d'unités. Aux termes des orientations menées depuis 3 ans, l'activité "Projets" a augmenté en nombre et en volumétrie : ils sont plus nombreux et de plus en plus importants.

Boursier.com : Le titre Evolis reste peu liquide et peut frustrer certains investisseurs... Y a-t-il une réflexion pour améliorer l'attractivité du titre ?

E.P. : Clairement, un transfert sur Eurolist et la meilleure visibilité qu'il donnerait au titre, ne peut s'envisager qu'en cas de vrai projet qui le sous-tendrait, à savoir une augmentation de capital, une opération de croissance externe de taille significative... Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

©2015-2020,