»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/11/2018 à 17h35

Genkyotex (ex-Genticel) +5,15% 1,510€

Elias Papatheodorou, DG de Genkyotex

Elias Papatheodorou DG de Genkyotex

Convaincus de l'efficacité de notre technologie et de son potentiel!
Elias Papatheodorou, DG de Genkyotex

Boursier.com : Quelle est l'importance des résultats de phase II avec le GKT831 annoncés lundi ?

E.P. : Ces résultats intermédiaires mettent d'abord en évidence le potentiel thérapeutique du GKT831 dans le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP), une maladie fibrotique orpheline, mais confirment également son potentiel pour le traitement d'autres maladies à composante fibrotique importante comme la Stéatohépatite Non Alcoolique (NASH) ou la Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI). Les améliorations hautement significatives des tests de fonction hépatique, observées après seulement six semaines de traitement sur une étude d'une durée totale de six mois, établissent d'ores et déjà l'efficacité thérapeutique du GKT831. Les effets progressifs observés aux semaines 2 et 6 laissent à penser que des améliorations encore plus importantes vont être obtenues aux semaines 12 et 24.

Boursier.com : Si les résultats finaux du printemps 2019 sont favorables, envisagez-vous une phase III seuls ?

E.P. : Il est essentiel pour les sociétés de biotechnologie de ne pas perdre de temps dans le développement de leur produit. Dans le cadre de cette étude, si les résultats de phase 2 s'avèrent positifs, nous envisageons de lancer le plus rapidement possible une phase 3. Les exemples de sociétés actives dans notre domaine montrent qu'un programme de phase 3 pour la CBP ou même la NASH est à la portée d'une société de biotechnologie relativement petite.

Boursier.com : Rappelez-nous les différentes études cliniques que vous menez et leur horizon...

E.P. : GKT831, notre produit le plus avancé, est un inhibiteur des enzymes NOX1 et NOX4. Ce produit possède des propriétés anti-inflammatoires et anti-fibrotiques marquées. Notre stratégie clinique est de démontrer le potentiel thérapeutique du GKT831 dans le marché considérable des maladies fibrotiques. Dans ce but, le GKT831 est actuellement évalué dans deux maladies fibrotiques du foie et des reins : l'essai clinique de phase 2 dans la CBP dont nous venons de publier les résultats intermédiaires et dont les résultats finaux sont attendus au printemps 2019 et un essai clinique de phase 2 dans le diabète de type 1 et la néphropathie diabétique (DKD), initié par des investigateurs, d'une durée de 48 semaines. Le recrutement des patients de ce second essai, entièrement financé par la Fondation de la recherche australienne sur le diabète juvénile (institut JDRF Australia) a débuté au second semestre 2017. Une troisième étude de phase 2, entièrement financée par le National Institutes of Health aux États-Unis et menée à l'initiative des chercheurs chez des patients souffrant d'une Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI), devrait démarrer au premier semestre 2019. Le soutien financier d'institutions prestigieuses comme le JDRF (pour l'étude DKD) et le NIH (pour l'étude FPI) apporte une validation importante à nos cibles thérapeutiques NOX1 et NOX4, et confirme en parallèle la qualité de nos données cliniques et précliniques sur le GKT831. Nous développons également un second produit : le GKT771, un inhibiteur puissant et hautement sélectif de NOX1, actuellement en phase de développement préclinique. Nous envisageons de déposer une demande d'essai clinique avec ce produit. Nous sommes encore en attente de données précliniques nous permettant de valider sa pertinence clinique.

Boursier.com : Genkyotex a ses besoins de financements couverts jusqu'au T3 2019. Allez-vous lever des fonds et faire appel au Marché dans les prochains mois ?

E.P. : Notre trésorerie à fin septembre 2018 de 12,8 ME, nous permet en effet de couvrir intégralement notre étude de phase 2 dans la CBP. Les autres essais cliniques avec le GKT831 sont également financés. Naturellement, en cas de résultats concluants de l'étude de phase 2 dans la CBP, plusieurs options seront à l'étude pour financer notre phase 3.

Boursier.com : Le titre est en berne depuis le rapprochement Genkyotex/Genticel début 2017. Quel message adressez-vous aux investisseurs ?

E.P. : Genkyotex fait partie des rares sociétés de biotechnologie françaises à disposer de trois essais cliniques dont deux sont entièrement financés par ses partenaires. Avec ces résultats intermédiaires positifs, nous sommes aujourd'hui convaincus de l'efficacité de notre technologie et de son potentiel d'application à d'autres maladies fibrotiques, seule ou en association avec d'autres traitements de référence. Nous sommes très reconnaissants envers les actionnaires qui ont décidé de nous faire confiance à ce jour et mettons tout en oeuvre pour la réussite clinique de nos produits.

©2018,

Partenaires de Boursier.com