Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 11h00

Makheia Group -3,10% 0,250€

  • ALMAK - FR0000072993
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Edouard Rencker, Président du Conseil d'Administration de Makheia

Edouard Rencker Président du Conseil d'Administration de Makheia

Nous visons de nouvelles petites acquisitions
Edouard Rencker, Président du Conseil d'Administration de Makheia

Boursier.com : Vous avez refondu votre logo, la marque ainsi que votre offre... Expliquez-nous.

E.R. : Oui désormais toutes les entités incorporées oeuvrent sous la marque " Makheia ". Nous avons réorganisé notre structure de façon à repositionner nos offres. Nous ne sommes plus organisés par expertises métiers mais sommes désormais polarisés sur les points de contacts entre les émetteurs, nos clients, et les récepteurs, leurs cibles. Notre offre se positionne autour de 4 étapes : elle débute par l'optimisation de l'offre digitale, le point d'accès désormais récurrent de la cible. Ensuite, il faut du contenu. Si la cible est intéressée, entre alors en jeu la publicité et les réseaux sociaux. Enfin le marketing produit et la fidélisation en dernière étape. Nos équipes sont organisées autour de ces 4 points clés. Cela correspond aux attentes du marché et d'ailleurs les grands acteurs sont désormais positionnés ainsi.

Boursier.com : La perte opérationnelle semestrielle de l'ordre de 800 KE était-elle attendue à ce niveau ?

E.R. : Elle résulte, pour 450 KE de coûts de restructuration issus des mesures prises en fin d'année 2016, en l'occurrence du plan social, nécessaire pour redresser la rentabilité. Ces coûts ont été entièrement passés au premier semestre et ne se retrouveront donc pas au deuxième semestre. Le reste de la perte a notamment été générée par les Argonautes, dont je rappelle que nous les avions repris à la barre du tribunal, en pertes et dont il faut un peu de temps pour réduire la perte.

Boursier.com : Confirmez-vous le retour à la croissance pour 2017 ?

E.R. : La marge brute semestrielle progresse de 20% environ en séquentiel, par rapport à celle du deuxième semestre 2016. Nous afficherons autour de 17,5 ME de marge brute sur l'exercice, soit une progression d'environ 6% par rapport à 2016. Sachant que notre point mort se situe autour de ce niveau.

Boursier.com : Les dernières acquisitions étant intégrées, allez-vous repartir à l'assaut sur votre marché... ?

E.R. : En 2018, nous repartirons à la guerre ! Nous visons de nouvelles petites acquisitions. Notre positionnement, entre les très grands acteurs du secteur et la myriade de petits acteurs de plus en plus fragilisés, nécessite de grossir, pour être plus visible par les grands donneurs d'ordre et plus diversifiés. L'enjeu de taille est crucial pour Makheia. En outre, des acquisitions nouvelles nous permettraient de compléter notre offre en termes de technologies.

Boursier.com : Quelle serait la taille adéquate pour Makheia ?

E.R. : J'estime qu'à un niveau de marge brute de 30 ME, nous serions proches des filiales françaises des grands groupes de communication. Celles qui sont directement nos concurrentes. Dans l'immédiat, nous avons cet objectif de 20 ME, hors acquisitions. Avec un horizon de 7 à 8% de rentabilité opérationnelle.

©2017-2020,