Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/12/2019 à 17h35

Akka Technologies +0,17% 58,100€

  • AKA - FR0004180537
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Dov Levy, Responsable des relations investisseurs chez Akka

Dov Levy Responsable des relations investisseurs chez Akka

175 ME pour nous refinancer et saisir des opportunités de croissance
Dov Levy, Responsable des relations investisseurs chez Akka

Boursier.com : Quel est l'objet de l'émission obligataire de 175 ME que vous venez de lancer ?

D.L. : Cette émission est un succès. Le premier intérêt est qu'elle nous permet de renforcer nos fonds propres de 175 ME, et cela nous permet de nous refinancer avec une prime assez significative sur le dernier cours coté avant l'annonce, en l'occurrence de 27%. Le deuxième intérêt est de renforcer l'équilibre financier du groupe afin d'être en mesure de saisir les opportunités de croissance qui vont se présenter à nous.

Boursier.com : Avez-vous des cibles en vue ?

D.L. : Nous avons les moyens de poursuivre une forte croissance organique, mais aussi de nous pencher sur des cibles intéressantes que nous saurons regarder de près, en Europe ou aux Etats-Unis... Nous recherchons aussi des acquisitions dans le digital pour accroître notre expertise dans le domaine.

Boursier.com : Votre priorité n'est-elle pas d'accélérer aux Etats-Unis ?

D.L. : Nous pensons que nous disposons encore d'un vrai potentiel de croissance en Europe, que ce soit en Allemagne mais aussi en Europe du Nord. Aux Etats-Unis aussi, nous devrions enregistrer de fortes progressions, 12 mois après l'acquisition de PDS Tech qui nous permet de construire un vrai leadership aux Etats-Unis. Nous avons enregistré 15% de croissance organique l'an passé au deuxième semestre 2018, 15% au premier semestre 2019. Airbus, Daimler, Porsche, Boeing sont autant de grands donneurs d'ordres avec lesquels nous progressons à deux chiffres. Le Marché américain représente environ 3 fois la taille du marché français et allemand réunis, sur lesquels nous réalisons respectivement 600 et 500 ME de chiffre d'affaires. Une première étape sera de parvenir à 1 Milliard d'Euros de chiffre d'affaires aux Etats-Unis.

Boursier.com : Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a progressé de 26,1%, la tendance est-elle aussi favorable pour la fin d'année ?

D.L. : Nous confirmons notre capacité à faire 6% de croissance organique en 2019, 8% de marge opérationnelle courante et d'afficher un Free cash-flow de plus de 5%. Mais surtout, sur le fond, nos discussions avec nos principaux clients allemands nous confirment un véritable potentiel de croissance, notamment dans l'automobile, contrairement aux inquiétudes que peuvent avoir certains observateurs. Il n'y a pas de corrélation entre le nombre de véhicules vendus et les dépenses en R&D des constructeurs.

Boursier.com : Pourquoi une cotation à Bruxelles en plus de Paris ?

D.L. : Nous rajoutons cette seconde cotation car le Benelux est la troisième entité européenne la plus importante du groupe après la France et l'Allemagne. Nous sommes à Bruxelles depuis 1992 et disposons de 1000 ingénieurs. Notre siège social est aussi à Bruxelles et nous avons peu à peu déplacé notre centre de gravité vers Bruxelles pour favoriser l'intégration de MBtech acquise en 2012. En outre, il s'agit d'une ouverture supplémentaire auprès d'investisseurs. Enfin, être proches des institutions européennes est aussi un atout. Cet ensemble de facteurs fait que cette cotation nous est apparue évidente.

©2019,

Partenaires de Boursier.com