Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 12h17

SQLI +3,34% 20,100€

  • SQI - FR0011289040
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Didier Fauque, PDG de SQLI

Didier Fauque PDG de SQLI

L'Ebitda devrait afficher une hausse significative sur l'exercice en cours
Didier Fauque, PDG de SQLI

Boursier.com : Comment résumez-vous les chiffres annuels de SQLI ?

D.F. : Notre ambition consistait à atteindre un chiffre d'affaires de 190 Millions d'Euros... Le contrat est rempli de ce point de vue ! Des acquisitions auraient pu porter le chiffre d'affaires sur un niveau plus élevé, mais nous n'avons pas été en mesure de trouver des dossiers à concrétiser avec une valorisation raisonnable. Nous avons d'ailleurs revu nos critères d'évaluation afin d'être plus en phase avec les pratiques actuelles du marché. Si nécessaire, nous sommes désormais prêts à payer une belle cible sur la base de 10-11 fois son résultat opérationnel courant...

Boursier.com : Que pouvez-vous apporter à ces 'cibles' ?

D.F. : Nous avons la capacité à générer des synergies avec notre modèle... Nous pouvons également connecter les entités qui intègrent SQLI avec nos centres offshore. De plus, les sociétés que nous achetons peuvent avoir accès à des appels d'offre plus importants. Nous recherchons prioritairement des sociétés comptant de 50 à 200 salariés avec un chiffre d'affaires allant de 6 ME à 20 ME. Dans le cadre de cette recherche, nous sommes très actifs en Europe du Nord, soit l'Allemagne, le Royaume-Uni, les pays nordiques ou le Benelux... Ainsi SQLI pourra disposer d'une taille critique plus importante dans l'expérience design, la mobilité ou l'e-commerce.

Boursier.com : Quelles sont vos ambitions à moyen terme ?

D.F. : A horizon 2020, SQLI vise un chiffre d'affaires d'au-moins 300 Millions d'Euros avec une marge d'Ebitda supérieure à 12%. La société bénéficie de compétences digitales reconnues qui lui permettent d'être confiante dans son expansion... La demande est portée par la nécessité de mettre en place de véritables dispositifs digitaux, de personnaliser les contenus marketing, de développer les interactions...

Boursier.com : Quels sont les secteurs économiques en retard dans ces domaines ?

D.F. : En France, un retard important est à combler dans le secteur de l'énergie... Aujourd'hui, ce secteur affiche une forte appétence pour le digital avec la dérégulation qui porte la croissance. Le secteur financier dans son ensemble avec la banque ou l'assurance connaît également de gros besoins. SQLI a des expertises à faire valoir, nous savons bien exprimer notre proposition de valeur...

Boursier.com : A court terme, comment voyez-vous l'exercice 2017 ?

D.F. : L'activité ne connaît aucun ralentissement lié aux échéances électorales. Bien au contraire car les projets sont nombreux... La croissance interne de SQLI devrait se situer entre 5% et 10%. Elle sera complétée par des opérations de croissance externe que nous comptons bien matérialiser. En ce qui concerne les résultats, l'Ebitda devrait afficher une hausse significative sur l'exercice en cours...

©2017-2020,