Cotation du 05/10/2022 à 13h44

LNA Santé -1,93% 28,000€

Damien Billard, Directeur Général Délégué du groupe LNA Santé

Damien Billard Directeur Général Délégué du groupe LNA Santé

L'aspect familial du groupe a clairement protégé le modèle de LNA
Damien Billard, Directeur Général Délégué du groupe LNA Santé

Boursier.com : Confirmez-vous vos perspectives à l'issue du 1er semestre?

D.B. : La bonne tenue des activités au troisième trimestre permet d'envisager une marge d'EBITDA Exploitation pour le 2nd semestre proche de celle du 1er semestre. Au-delà, le Groupe dessine avec confiance les contours de son nouveau projet stratégique Grandir Ensemble 2027. Nous visons un chiffre d'affaires Exploitation au-delà de 675 millions d'euros.

Boursier.com : On imagine le groupe confronté à l'inflation à plusieurs niveaux : alimentation, salaires, énergie...

D.B. : La politique de couverture du groupe à la fois par rapport à la hausse des taux et sur les achats d'Energie, nous permet de traverser sereinement la période. Cette politique nous protège en 2023 et 2024. Evidemment, au-delà, la question se posera. Le coût de l'Energie ne représente que 1,5% de notre chiffre d'affaires. Notamment parce que la très large partie de notre parc immobilier est neuf. Concernant l'alimentation, nos bons rapports avec nos différents prestataires et nos engagements sur la durée auprès d'eux, permettent d'éviter des hausses de prix trop brutales. Nous trouvons toujours des solutions et collaborons en bonne intelligence, le tout en maintenant la qualité. Enfin, concernant le personnel, nous sommes, comme toutes les entreprises du secteur, confrontés à la nécessité de rémunérer notre personnel à sa juste valeur et de tenir compte de la conjoncture actuelle.

Boursier.com : La crise que traverse votre secteur se traduit-elle par des opportunités d'acquisitions ?

D.B. : A notre sens, il est encore un peu tôt pour réaliser des acquisitions. Nous enregistrons néanmoins les premiers signaux de sollicitations. Les cibles dont les prix ont été dopés par l'intérêt des fonds d'investissements, demeurent néanmoins chères à ce stade.

Boursier.com : LNA est une victime collatérale du scandale Orpea et de la désaffection des investisseurs pour le secteur. Pour autant, le titre LNA résiste mieux que ceux d'Orpea et Korian, même s'il recule de 40% depuis le 1er janvier...

D.B. : L'aspect familial du groupe a clairement protégé le modèle de LNA. La gouvernance et durant les années, la volonté de la famille Siret de vouloir conserver le contrôle, l'a protégé d'un certain nombre de dérives et la première d'entre elles: ne pas céder à un rythme de croissance effréné avec des objectifs trop élevés. LNA a évolué sur un rythme soutenu mais qui lui était propre et sans dilution de l'actionnaire principal. Aujourd'hui, nous sommes confiants pour l'avenir car notre modèle, au coeur duquel on retrouve une culture du soin, répond aux nouvelles exigences du secteur.

Boursier.com : Pourquoi vous implanter en Pologne?

D.B. : Le pays coche de nombreuses cases : des dépenses de santé en forte croissance, un besoin de soins peu servi en aval de l'hospitalisation, une faiblesse des équipements, du personnel formé, et des cibles intéressantes sur le marché local. Tout ceci nous a permis de débuter avec 2 cliniques spécialisées en rééducation en Pologne situées à Varsovie et à Cracovie. Mais le modèle économique de LNA dans ce pays n'est pas encore défini. Nous nous laissons environ 1 an et demi pour trouver la bonne formule et résoudre l'équation du pays à travers la détermination de la typologie des patients, la politique d'externalisation de l'immobilier et son financement...

©2022

A lire aussi sur LNA Santé

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités