Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/08/2020 à 17h35

Monsieur Bricolage +6,96% 6,150€

  • ALMRB - FR0004034320
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Christophe Mistou, DG de Mr Bricolage

Christophe Mistou DG de Mr Bricolage

La rentabilité de l'ensemble du groupe Mr Bricolage devra être améliorée!
Christophe Mistou, DG de Mr Bricolage

Boursier.com : Vous êtes le nouveau Directeur Général de Mr Bricolage depuis une dizaine de jours seulement. Quels sont les leviers du redressement du groupe à vos yeux ?

C.M. : Les magasins intégrés aujourd'hui perdent de l'argent, il faut être capables de modifier cela. Nous devons faire un diagnostic précis et prendre toutes les mesures nécessaires pour changer cette situation. La rentabilité du réseau adhérent est aussi majeure : cela passera par une rénovation de l'offre, une politique d'achats différente, une rationalisation des coûts de la centrale. Des mesures assez classiques en somme, mais qu'il faudra mettre en oeuvre de façon déterminée. Enfin, le Digital peut être un outil permettant de lever certaines contraintes, notamment de surface de vente.

Boursier.com : Comment s'expliquent la baisse du chiffre d'affaires et l'érosion de la rentabilité de Mr Bricolage en 2015 (NDLR : -2,7% pour le CA et -31,5% pour le RNPG)?

C.M. : Le marché français s'est avéré difficile en 2015, en repli de -0,24%, dans un contexte de diminution des dépenses des ménages. Les difficultés ont aussi découlé de " l'après Kingfisher " et les changements dans la direction qui ont généré un certain nombre de conséquences sur l'activité. Mr Bricolage a été bien secoué durant l'année et a eu du mal à se remettre de l'échec du rapprochement avec Kingfisher. Une reprise en mains a été effectuée, notamment dans la gestion des coûts qui a porté leurs fruits, avec un meilleur second semestre.

Boursier.com : Le modèle de Mr Bricolage avec 85 magasins intégrés, environ 480 magasins adhérents et 290 affiliés sans enseigne ? Quid du maillage du territoire et de la répartition entre magasins intégrés et adhérents ?

C.M. : J'ai plutôt le sentiment que le modèle adhérent est à privilégier car il correspond mieux à la proximité de façon générale. A première vue, je pense que le nombre de magasins intégrés est peut-être un peu trop élevé actuellement, même s'il est nécessaire d'en compter pour deux raisons : c'est une vitrine qui permet de démontrer le savoir-faire du groupe. C'est indispensable si on veut être capable d'attirer de nouveaux adhérents. Ensuite, il faut pouvoir assurer une certaine rotation, lorsqu'un adhérent souhaite céder son établissement, parfois dans l'urgence. Détenir des magasins nous permet d'assurer une certaine liquidité aux adhérents.

Boursier.com : L'endettement du groupe a fortement diminué. Dans le cadre de la relance que vous allez initier, comptez-vous utiliser ce levier ou souhaitez-vous le stabiliser ?

C.M. : Il est encore trop tôt pour évoquer cette question.

Boursier.com : Comptez-vous stabiliser le parc actuel de magasins ou reprendre l'expansion ?

C.M. : Il est important de reprendre le développement. Pour cela, il faut améliorer la rentabilité des magasins adhérents, c'est une évidence...

Boursier.com : Il est trop tôt pour évoquer le plan stratégique qui sera annoncé en juin prochain, mais la rentabilité et in fine le retour aux actionnaires seront-ils un axe fort du plan?

C.M. : Cela fera partie des priorités. La rentabilité de l'ensemble du groupe, magasins intégrés comme adhérents, devra être améliorée.

©2016-2020,