Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/08/2020 à 14h56

Réalités -0,49% 20,500€

  • ALREA - FR0011858190
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Christophe de Brebisson, Secrétaire général de Réalités

Christophe de Brebisson Secrétaire général de Réalités

Atteindre les 500 ME de chiffre d'affaires à moyen terme
Christophe de Brebisson, Secrétaire général de Réalités

Boursier.com : Pourquoi renforcez-vous vos moyens financiers maintenant ?

C.B. : Il s'agit à la fois de répondre au fort développement attendu des activités d'usage et d'ouvrage du Groupe durant les cinq prochaines années et de bénéficier de conditions de marché favorables pour rembourser notre dette obligataire (IBO contractée en 2013 pour près de 15 ME - échéance 07/2019) à de meilleures conditions de financement. Ces ressources financières stables consolident la trésorerie du Groupe et le rendent plus résilient à un éventuel retournement de cycle immobilier dans les prochaines années. Elles permettront également de reprendre des parts de co investissement et d'optimiser le résultat net part de groupe dans les années à venir. Enfin les conditions obtenues (TSSDI : 8,50% - EURO PP : 5,25%) démontrent que le profil de risque de notre Groupe s'améliore au fil des années nous permettant de faire baisser sensiblement et continuellement notre coût de financement depuis 6 ans.

Boursier.com : Votre dette demeure relativement élevée, est-ce un handicap ?

C.B. : Au contraire notre taux d'endettement " Gearing " n'a cessé de s'améliorer et de manière significative ces dernières années. Il est ainsi passé de 91% à 75% en 3 ans tandis que notre trésorerie active bondissait à 34,7 ME au 31 décembre 2018 contre 8,3 ME au 31 décembre 2016. Nous nous sommes d'ailleurs fixés comme objectif de ne pas dépasser 90% de " Gearing " sur les prochaines années. En outre notre levée de titre hybride (TSSDI) pour 22 ME va venir renforcer significativement nos fonds propres et venir améliorer notre ratio d'endettement à la clôture de cette année qui va continuer à décroître sensiblement. Enfin notre taux d'endettement moyen a baissé de plus de 200 points de base en 2 ans passant de plus de 8,75% à moins de 7,50% au 31 décembre 2018, contribuant à l'amélioration de notre cash flow disponible. En définitive tant que la croissance est soutenue et la rentabilité au rendez vous le recours à la dette demeure le meilleur effet de levier pour financer nos projets à moindre coût.

Boursier.com : Comment percevez-vous l'évolution du marché résidentiel neuf ?

C.B. : Le marché du résidentiel dans le neuf continue à très bien se porter malgré un climat moins favorable. Il est compliqué de répondre de manière globale car chaque agglomération, chaque ville connait sa propre dynamique. Toutefois nous constatons sur les régions sur lesquelles nous sommes très présents (Bretagne, Aquitaine, Loire Atlantique, Val de Loire, Ile de France) que la dynamique commerciale demeure excellente sur le début d'année 2019 avec des prix qui continuent à progresser dans un marché globalement acheteur. Le seul bémol à court terme qui freine la progression de l'activité et des mises en chantier est lié aux prochaines élections municipales de 2020 qui retarde significativement la délivrance des permis de construire et donc les mises en chantier. Ceci a toutefois pour vertu de soulager les carnets de commande des entreprises de gros oeuvre et de voir les coûts chantier arrêtés d'augmenter comme cela a été le cas de manière continue sur ces deux dernières années.

Boursier.com : Quel est votre plan de marche ?

C.B. : Comme nous l'avons annoncé au marché lors de la présentation de nos comptes du 31 décembre 2018 nous souhaitons dépasser les 200 ME de chiffre d'affaires IFRS à la fin de cette décennie soit une croissance moyenne de 25% par an sur les deux années en cours. Au-delà et sans fixer un horizon temps précis, nous avons pour ambition d'atteindre les 500 ME de chiffre d'affaires à moyen terme ce qui nécessitera de réitérer au moins pendant ces deux prochaines années la performance réalisée en 2018 (développement foncier supérieur à 500 ME). Nous allons poursuivre la diversification de nos activités et le développement de grands projets d'urbanisme multi activités en développant nos compétences sur la maîtrise des usages autour des résidences gérées, de la santé et du sport. Enfin nous croyons au développement de nos activités à l'international et essentiellement en Afrique. Les premiers succès de notre agence marocaine implantée à Casablanca démontrent l'énorme potentiel de ce marché culturellement proche de nous et qui connait une nouvelle dynamique économique forte. REALITES doit devenir d'ici 2025 un acteur national de l'urbanisation des territoires, répondant aux besoins des collectivités et de leurs populations.

©2019-2020,