Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/01/2021 à 17h24

Réalités -2,27% 25,800€

  • ALREA - FR0011858190
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Christophe de Brebisson, Secrétaire général de Réalités

Christophe de Brebisson Secrétaire général de Réalités

200 ME de chiffre d'affaires d'ici fin 2020
Christophe de Brebisson, Secrétaire général de Réalités

Boursier.com : Comment expliquez-vous la forte croissance affichée en 2017 ?

C.B. : Avec une croissance à 2 chiffres de l'ensemble de nos indicateurs financiers - CA +53%, EBITDA +61% et résultat net +183%-, REALITES atteint en 2017 une taille critique qui reflète la pertinence de notre stratégie et la validité de notre positionnement. C'est le fruit de trois ans (2015 - 2017) de production et de développement embarqués qui valide la stratégie d'expansion territoriale et de diversification produits engagée dès 2013 par le Groupe. Au-delà du marché porteur sur l'année 2017, ces résultats concrétisent la fin d'un premier cycle de 10 ans de développement et de maturation de notre Groupe pour devenir un acteur régional reconnu en matière d'ingénierie immobilière, véritable partenaire des territoires et conscient de leurs enjeux.

Boursier.com : Quelles sont les régions où REALITES est bien positionné ?

C.B. : Originaires de Nantes, nous nous sommes développés autour des principales agglomérations de la région avant de progressivement accroître notre présence dans d'autres régions reconnues pour leur dynamisme démographique et leur développement économique, Atlantique Vendée, Bretagne, Centre Loire, Côte Sud Aquitaine et dernièrement la Région Parisienne. A ce jour, nous revendiquons une présence forte sur les agglomérations de Nantes, Rennes, Angers, La Rochelle, Dinard / Saint Malo. Les régions parisienne, bordelaise et tourangelle sont des zones en plein développement et les relais de croissance de demain pour REALITES.

Boursier.com : Avez-vous des diversifications en vue ?

C.B. : Au-delà de la diversification géographique, nous avons fait évoluer notre modèle initial de promoteur immobilier de logements (plutôt dépendant des lois fiscales type " Pinel " actuellement) vers un modèle de concepteur et d'exploitant multi-usages. Partir de l'usage pour créer l'ouvrage, proposer des solutions pour répondre aux besoins réels des usagers et des collectivités, tel est le modèle différenciant de REALITES. Ainsi dès 2013, nous avons conçu et développé un concept de résidences pour personnes âgées et ainsi lancé HEURUS, filiale d'exploitation du Groupe, qui a ouvert sa 1re résidence cette année, une 2ème le sera dans les prochaines semaines et 5 autres sont déjà en cours de construction pour une livraison attendue à compter de 2019. Nous souhaitons créer une plateforme de résidences autour de ce concept qui nourrira autant la filiale d'exploitation (l'usage) que le concepteur (l'ouvrage). Et en 2017, nous avons également créé 2 nouvelles filiales, LIFE + et OFFICE, tournées respectivement vers le monde de la santé et celui du bureau et du commerce, en nous positionnant dorénavant en tant que maître d'ouvrage sur ces 2 segments de marché.

Boursier.com : Etes-vous inquiet quant à l'évolution de l'immobilier neuf sur les prochains mois ?

C.B. : Même si comme tous les acteurs du marché, nous pouvons constater un ralentissement ponctuel du cycle commercial sur les tout 1ers mois de l'année, nous continuons à raisonner localement, ville par ville car la situation et les besoins ne sont pas les mêmes entre Nantes, Rennes, ou Paris pour ne citer qu'elles. Si on peut aisément imaginer que l'évolution des prix du m(2) à la hausse ne sera pas infinie, il faudra donc la corréler au mieux au prix d'acquisition des fonciers et aux coûts de construction qui ont tendance à augmenter. Mais selon nous, avec une vision claire sur les dispositifs fiscaux, des taux d'intérêt toujours historiquement bas, une situation économique qui continue à s'améliorer et un pouvoir d'achat en augmentation, il n'y a pas non plus matière à sur-réagir ni verser dans l'inquiétude. Sur un marché aussi cyclique que l'immobilier résidentiel neuf, la meilleure réponse que nous pouvons apporter, c'est précisément la diversification de notre production sur d'autres marchés " contre cycliques " ou " a-cycliques " tels que les résidences services, la santé, voire le bureau.

Boursier.com : Quel est votre plan de marche ?

C.B. : Nous avons 3 ans d'ici la fin de la décennie pour consolider nos acquis et développer nos activités émergentes. Notre objectif clairement affiché est d'atteindre les 200 ME de chiffre d'affaires d'ici fin 2020 et ce n'est pas rien, il s'agit de doubler de taille. Pour cela nous avons de nouvelles régions à développer et notamment l'Ile-de-France qui doit au-delà du volume d'activité généré nous permettre de consolider nos marges. Egalement nous souhaitons accélérer le développement des activités de résidences gérées en plein essor à travers notamment HEURUS. Et au-delà de ces axes de développement, c'est le repositionnement de REALITES en tant que partenaire de " l'intelligence des territoires " auquel nous souhaitons aboutir. A travers les projets YelloPark et Human Essence, nous avons déjà démontré en 2017 notre capacité à être à l'origine de projets d'envergure à l'échelle nationale, et ce n'est qu'un début. En nous appuyant sur notre notoriété grandissante, notre solidité financière renforcée, et une gouvernance redéfinie, nous devrions être en mesure d'atteindre ces objectifs ambitieux.

©2018-2021,