Cotation du 28/07/2021 à 17h35

Micropole +7,29% 1,045€

  • MUN - FR0000077570
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Christian Poyau, Président-Directeur Général de Micropole

Christian Poyau Président-Directeur Général de Micropole

On peut s'attendre au retour d'une croissance normative courant second semestre 2021
Christian Poyau, Président-Directeur Général de Micropole

Boursier.com : Quels sont vos commentaires concernant les chiffres 2020 ?

C.P. : Les valeurs liées à la technologie ont nettement moins souffert que d'autres secteurs. Les prestations liées à la data ont notamment été relativement peu affectées par la pandémie. Sur l'exercice 2020, l'activité de Micropole a concédé 3,7% avec un repli de la marge opérationnelle courante à 4,1% au lieu de 5,2% en 2019.

Boursier.com : Pourquoi les revenus ont-ils poursuivi leur repli sur le premier trimestre 2021 ?

C.P. : L'effet de base ne jouait pas en notre faveur. La dynamique était en effet très forte sur le premier trimestre 2019 avec une croissance de l'ordre de +10%. Nous percevons malgré tout aujourd'hui une amélioration de l'environnement.

Boursier.com : Quelle est la répartition des ventes de Micropole ?

C.P. : Micropole adresse trois offres. La première qui représente 30-35% de l'activité, tourne autour du digital business. Dans le détail, il s'agit d'aider les entreprises à accélérer leur activité fondée sur le digital. La seconde offre concerne la data. Ce segment pèse près de 60% de nos ventes, on parle ici des référentiels de données, de la qualité de ces données, de la compliance, du pilotage des données, de leur extraction, du suivi des informations... Enfin, l'offre la plus récente est liée à l'utilisation des opportunités du cloud.

Boursier.com : Comment se répartissent les revenus d'un point de vue sectoriel ?

C.P. : Le luxe représente 18% des facturations, l'industrie 17%, la banque-assurance 17% également.... On trouve ensuite les utilities et le secteur public.

Boursier.com : Quelles sont vos attentes 2021 ?

C.P. : Rappelons tout d'abord que nous avons repositionné Micropole autour de prestations porteuses de valeur. La branche formation a ainsi été vendue de même que la filiale de Toulouse et l'activité dans le Nord. Nous attendons d'avoir une vision plus claire de l'environnement pour fournir une guidance. Néanmoins, on peut s'attendre au retour d'une croissance normative courant second semestre 2021.

Boursier.com : Comment la rentabilité devrait évoluer ?

C.P. : Les activités dégageant de faibles marges ont été vendues ou réduites. Des mesures quotidiennes sont prises dans la gestion des équipes, le contrôle des coûts fixes... Le recentrage sur les prestations à forte valeur ajoutée est également de nature à rehausser la rentabilité.

©2021