Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/08/2020 à 10h01

Qwamplify (ex-Custom Solutions) -1,65% 5,950€

  • ALQWA - FR0010889386
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Cédric Reny, Cofondateur et PDG de Qwamplify

Cédric Reny Cofondateur et PDG de Qwamplify

Bilendi devra aborder la question d'une plus juste rémunération de ses actionnaires...
Cédric Reny, Cofondateur et PDG de Qwamplify

Boursier.com : Le premier semestre a accouché d'une solide performance pour Qwamplify...

C.R. : Les 30% de croissance de la marge brute du pôle " Medias " ont tiré la croissance du groupe vers le haut. Mais l'activité historique s'est aussi bien comportée, avec plus de 1% de croissance de marge brute hors SDK Mobile. Cette stabilisation semble pérenne. En outre, les efforts d'économies, réalisés sur la partie hors Media commencent à porter leurs fruits. Les charges de personnel n'ont progressé que de 0,5% sur le semestre à 5,12 ME. Nous avons aussi réalisé des économies de façon plus générale, puisque les charges d'exploitation ont baissé de 15%. De facto, le REX bénéficie largement de cela. Il est multiplié par 2,3. Le nouveau modèle, démarré il y a quelques années se matérialise dans les comptes.

Boursier.com : Quelle est votre visibilité sur le deuxième semestre ?

C.R. : Nous sommes très optimistes quant à la poursuite de l'amélioration de nos résultats sur l'ensemble de l'exercice. La saisonnalité est certes moins forte au deuxième semestre sur la partie " Medias " avec moins d'opérations liées à des événements comme Noël, Saint Valentin, soldes, mais nous attendons une forte amélioration de nos résultats par rapport à ceux du deuxième semestre de l'an passé.

Boursier.com : Quel est aujourd'hui votre modèle dans le pôle "Medias"?

C.R. : Notre modèle d'agences multi-spécialiste, initié il y a 3 ans passe par des " pure players " sur chacune de nos activités Medias : dans le "search" où nous sommes un des partenaires privilégiés de Google en France. Nous sommes aussi certifiés auprès d'Apple, DoubleClick, Amazon, Facebook... Auprès d'eux, nous développons un modèle d'agence en nous rémunérant avec une partie des budgets gérés. Nous avons ensuite créé, fin 2018, une activité SEO de référencement naturel. Enfin, nous avons des activités de régies te de coregistration pour lesquelles nous sommes uniquement rémunérés à la performance. Nous parvenons à réaliser des ventes croisées auprès de nos clients grâce à ces différentes activités.

Boursier.com : Concernant le dossier Bilendi, suite au rejet de vos résolutions lors de l'AG, quelles sont désormais vos intentions de 1er actionnaire ?

C.R. : J'ai du mal à comprendre le procès d'intention qui nous a été fait par Bilendi et la dramatisation juste avant l'AG. Nous avons simplement joué notre rôle de premier actionnaire. Bilendi a souhaité mettre au jour un désaccord stratégique à propos du financement d'une acquisition d'envergure. Mais avant cela, nous avons toujours soutenu la direction dans son développement stratégique et je rappelle que nous sommes entrés en 2015 avec une prime de 30% sur le cours, ce qui a in fine réveillé le titre en Bourse...

Boursier.com : Vous avez souhaité renverser la direction tout de même...

C.R. : Suite au désaccord concernant cette acquisition, non menée à bien par Bilendi et dont d'ailleurs on ignore tout, nous avons décidé de proposer nos résolutions de nominations au Conseil de Bilendi. Nous avons mis au jour plusieurs sujets de débat, dont celui de la juste rémunération des actionnaires. Le Conseil d'administration de Bilendi refuse d'en discuter, alors que la société dispose de 6 ME de Trésorerie, seulement 2,7 ME de dettes et n'a aucun projet d'acquisition à notre connaissance... Bilendi produit de très bons résultats et ne distribue pas de dividende, alors que les perspectives demeurent favorables et qu'aucun projet d'acquisition d'envergure n'est en vue... Dans le même temps, le Président s'est octroyé 357.000 Euros d'actions gratuites en 2018. Je ne comprends pas la cohérence de cette politique...

Boursier.com : Quelle est la suite ? Demeurerez-vous premier actionnaire vigilant... Ou tenterez-vous une prise de contrôle, avec une OPA... ?

C.R. : Ce n'est pas le sujet. Nous sommes concentrés sur la réussite du modèle de croissance de Qwamplify. Je ne suis pas au Conseil de Bilendi, je n'ai pas mon mot à dire sur la stratégie, mais en tant que premier actionnaire, j'ai en revanche mon mot à dire sur plusieurs sujets, dont celui d'une nécessaire plus juste rémunération entre actionnaires et collaborateurs...

©2019-2020,