Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 17h35

Capgemini +1,39% 105,800€

  • CAP - FR0000125338
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Carole Ferrand, Directeur Financier de Capgemini

Carole Ferrand Directeur Financier de Capgemini

Le processus d'intégration d'Altran se déroule bien
Carole Ferrand, Directeur Financier de Capgemini

Boursier.com : Quelle est la croissance purement organique de Capgemini sur le premier semestre ?

C.F. : La croissance organique ressort à -3,4% sur le semestre dont +2% au titre du premier trimestre et -7,7% sur le second trimestre. Sur ce T2, la baisse est de -6,9% sur le périmètre historique de Capgemini et de -11,6% sur le périmètre d'Altran. L'activité d'Altran affiche une dégradation moins importante que ses pairs en raison notamment d'une implantation géographique globale, d'offres innovantes sur plusieurs segments, d'un mix sectoriel équilibré...

Boursier.com : Dans cette période difficile, les services informatiques démontrent une belle résistance, comment l'expliquez-vous ?

C.F. : Cette crise démontre avec acuité une accélération de la transformation digitale chez nos clients. La montée en puissance du cloud et du digital est un facteur de résilience pour les services informatiques : ces activités représentent plus de 50% du chiffre d'affaires du Groupe et progressent encore sur la première partie de l'année, à hauteur de 10%.

Boursier.com : La profitabilité de Capgemini demeure-t-elle satisfaisante ?

C.F. : Sur ce semestre, la marge opérationnelle, qui s'élève à 10,8%, affiche un retrait limité, de seulement -0,6 point en taux. Cela démontre notre agilité à conjuguer maîtrise des coûts, et maintien de nos niveaux d'investissements dans la formation de nos équipes à travers le monde et le développement d'offres innovantes. La rentabilité de Capgemini a été relativement préservée, malgré le caractère abrupt et imprévisible de cette crise sanitaire.

Boursier.com : Comment se déroule le processus d'intégration d'Altran ?

C.F. : Le processus d'intégration d'Altran se déroule bien avec une forte adhésion des équipes et une grande mobilisation. Nous sommes totalement confiants sur les synergies de coûts et de revenus annoncées. Sur le plan des synergies de coûts, les deux tiers devraient avoir été identifiées fin juin 2021 avec un déploiement en année pleine dès 2022...

Boursier.com : Après l'acquisition d'Altran, où se situe votre endettement ?

C.F. : A fin juin, la dette nette de Capgemini était de 6 Milliards d'Euros. Nous sommes confiants quant à notre capacité à dégager du cash et à délivrer rapidement une baisse de la dette. Fin 2021, l'effet de levier de Capgemini devrait être revenu dans un niveau de confort comme annoncé dès le projet d'acquisition.

Boursier.com : Comptez-vous effectuer de nouvelles opérations de croissance externe ?

C.F. : Nous n'excluons pas de petites acquisitions mais elles doivent répondre à certains critères. Les entreprises visées doivent notamment avoir la capacité à accélérer la rotation du portefeuille de Capgemini, notamment vers le digital.

©2020,